"Le regard de Charles" : Aznavour par Aznavour

"Le regard de Charles" : Aznavour par Aznavour
"Le regard de Charles" : Aznavour par Aznavour - © Tous droits réservés

Son affiche le clame, son générique aussi : "Le regard de Charles" est un film de Charles Aznavour. N'allez cependant pas croire que le chanteur, décédé en 2018, a tourné un long-métrage d'outre-tombe. Peu avant sa mort, l'artiste a confié au cinéaste Marc Di Domenico les images qu'il a inlassablement tournées de 1948 à 1982 — films de voyage, de famille, de tournage, etc. Assemblant ces fragments, et les mêlant avec des textes personnellement signés par Aznavour, le réalisateur en a fait un documentaire sur sa vie.

D'emblée, la question se pose : de qui est le long-métrage ? Si "Le regard de Charles" a presque tout de l'autoportrait, son sujet n'en est qu'en partie l'auteur. Ce sont ses images qu'on voit la plupart du temps, mais ce n'est pas lui qui en a fait la sélection et le montage. Ce sont ses mots qu'on entend, mais ce n'est pas sa voix, Romain Duris se chargeant de la narration.

Pris en étau par sa parenté compliquée, "Le regard de Charles" reste assez sage, se limitant aux chansons les plus populaires d'Aznavour et aux épisodes bien connus de sa vie. Le film n'évite pas certaines aspérités du personnage — l'abandon de sa femme et de son fils, sa soif de succès —, mais reste assez sagement dans les lignes d'une biographie classique, partagé entre nostalgie et admiration pour le chanteur. Il y a pourtant une vraie émotion derrière les images et les mots d'Aznavour, mais du "regard de Charles", le film ne semble dévoiler qu'une partie.