Le téléphone en progression auprès des lecteurs de livres électroniques

La lecture de livres électroniques sur téléphone portable a la cote auprès des lecteurs, le smartphone s’installant comme leur appareil préféré pour feuilleter ce type d’ouvrage, selon une étude.

Si le téléphone a l’inconvénient de disposer d’un petit écran, il a l’avantage de suivre le lecteur partout, et d’offrir bien d’autres fonctions que ne remplissent pas la tablette ou la liseuse.

D’après le baromètre annuel de la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit (Sofia), du Syndicat national de l’édition (SNE) et de la Société des gens de lettres (SGDL), 13,8 millions de personnes en France ont déjà lu un livre numérique.

Pour la deuxième année consécutive, ils l’ont fait d’abord sur téléphone portable (42%). La tablette (33%) et la liseuse (28%) viennent derrière.

L’étude n’intègre plus l’ordinateur portable comme support de lecture, alors qu’il était le plus utilisé deux ans auparavant (40%) devant la tablette (38%) et le téléphone (37%).

"Le smartphone est l’équipement le plus largement répandu chez les lecteurs, toutes catégories confondues", soulignent les auteurs, alors que la liseuse attire "un profil plus âgé et plus féminin", généralement "des lecteurs assidus".

L’étude a été réalisée en ligne entre le 25 janvier et le 8 février auprès de 3077 personnes de 15 ans et plus par l’institut Médiamétrie.

Les trois institutions représentant éditeurs et auteurs se félicitent de la progression du livre électronique.

lire aussi : Les livres : une porte ouverte sur l’imaginaire

Marquée par deux épisodes de fermeture des librairies en raison de l’épidémie de Covid-19, l’année 2020 a permis de gagner "près d’un million de lecteurs de plus en douze mois", ont-elles souligné dans un communiqué.

"Si le lectorat du livre numérique s’affirme toujours plus féminin et plus jeune, l’évolution des pratiques de lecture, quel que soit le support, est en hausse significative chez les 15/24 ans", dont 46% ont déjà lu un livre numérique, ont-elles ajouté.

Le livre numérique offre un fonds très riche, disponible gratuitement, d’un grand nombre d’œuvres tombées dans le domaine public.

L’étude souligne également la progression du livre audio, qui compte 9,9 millions de lecteurs auditeurs.