Une inondation à la Bibliothèque nationale de France endommage des dizaines de milliers de documents

Des équipes ont immédiatement été mobilisées pour évacuer des magasins les collections concernées appartenant au département Littérature et Art et les déployer en salles de lecture. "Le nombre d'ouvrages touchés à des degrés très divers de gravité est de l'ordre de 10.000 à 12.000, selon les premières estimations à vérifier dans les prochains jours", précise la BNF dans un communiqué.

Le traitement se poursuit dans les ateliers aménagés pour les faire sécher. Les deux salles de lecture qui avaient été fermées lundi ont rouvert dans la journée de mardi.

La BNF indique s'employer "à limiter les conséquences de l'incident pour les lecteurs et la conservation des collections endommagées". Les usagers de la Bibliothèque seront informés régulièrement des évolutions de la situation. Un certain nombre d'ouvrages resteront incommunicables pendant la durée du séchage ou, pour certains, de la restauration.

Selon le syndicat FSU, c'est une explosion par surpression des tuyaux en plastique PVC qui serait à l'origine des dégâts. Cet incident "est le résultat de la diminution des budgets alloués à la maintenance", estime-t-il.

Au printemps 2004, des collections d'histoire et de religion avaient été endommagées par un dégât des eaux sur ce site parisien proche de la Seine, baptisé François Mitterrand, touchant 400 à 500 mètres de linéaires de documents.


Belga