Un pavé sur le petit écran

Les gens lisent sans arrêt, et c’est à cause du téléphone.

C’est le très sérieux " Wall Street Journal " qui reprend cette affirmation et qui l’appuie par des chiffres.

Entre 2012 et 2014, la proportion de lecteurs lisant au moins une partie du temps sur leur téléphone est passée de 24 à 54%. Dans le même laps de temps, rapporte la même étude de Nielsen, la proportion d’adeptes du Nook et autres liseuses est passée de 50 à 32%.

Une foule croissante a toujours son téléphone en poche, même quand elle fait la file à la poste ou quand son bus est bloqué par des travaux. Le petit engin a le grand mérite de pouvoir contenir bien plus de livres qu’une poche ou un sac à main. Suprême raffinement de la technologie, les marques-pages peuvent être synchronisés sur le compte d’une même personne à travers tous ses supports de lecture numérique, tablettes ou liseuses. Les grands écrans, avec les phablettes par exemple, ont le vent en poupe et on ne se brûle plus nécessairement les yeux sur le petit écran.

 

La suite sur Lettres Numériques.