Un haïku pour retenir Mendeleïev

Tableau périodique des éléments de Mendeleïev
Tableau périodique des éléments de Mendeleïev - © Wikicommons

La créativité est la clé. Bethann Garramon Merkle est chercheuse à l’Université du Wyoming et travaille sur l’apprentissage des concepts scientifiques par la poésie avec plusieurs collègues. Elle a publié il y a peu les résultats de ses recherches en la matière. 

 

Tous les enfants ont déjà utilisé des chansons ou des moyens mnémotechniques pour retenir plus facilement une leçon. Cette gymnastique de l’esprit permet de stocker des informations dans un coin de sa tête pour les ressortir plus tard. La poésie serait également un bon vecteur de mémorisation, selon les résultats de l’étude menée par Bethann Garramon Merkle, dont les résultats ont été publiés sur le site Oxford Academic

 

Grâce au jeu poétique, des concepts scientifiques complexes pourraient être résumés et plus facilement retenus. C’est le cas avec les haïkus, qui pourraient faciliter l’apprentissage des éléments chimiques du tableau de Mendeleïev. La scientifique s’est rendu compte que les poèmes originaires du Japon permettaient de synthétiser les différents éléments. En testant sur ses élèves, la chercheuse a constaté que la mémorisation du tableau était plus efficace avec cette méthode. Toujours sur une classe, l’équipe de Merkle a remarqué que le mélange d’écriture poétique et d’illustration permettait d’assimiler plus aisément des concepts chimiques.

 

Avec les résultats de ses recherches, la chercheuse remet au goût du jour une méthode déjà utilisée il y a plusieurs siècles et refait le lien entre littérature et sciences.