Un faux ami dans l'expression "tomber dans le panneau"

Bim, c’est une caméra cachée ! Quand une personne s’est fait piéger, on dit souvent qu’elle est "tombée dans le panneau". Cette expression a-t-elle réellement un rapport avec un symbole de signalisation ?

Un morceau d’étoffe

Eh non, le mot "panneau" vient en réalité de "panel" (1160-1174), lui-même issu du latin populaire "pannellus", désignant un morceau d’étoffe. Après avoir été employé dans les domaines de la menuiserie, de l’architecture et de la décoration, le terme est finalement récupéré par la chasse.

Dès la fin du XIIIe siècle, les chasseurs tendaient ces filets pour capturer le petit gibier sans devoir l’approcher pour éviter de les effrayer. Lapins, renards, oiseaux et autres petits animaux sauvages se retrouvaient souvent trompés par cette ruse et devenaient ainsi prisonniers de ces "panneaux".

Au fil des siècles, l’expression a évolué pour désigner une personne qui s’est fait piéger sans s’en rendre compte.