Un certain Cervantès

Un certain Cervantes
2 images
Un certain Cervantes - © Futuropolis - Lax - 2015

Itinéraire d'un Don Quichotte western-style en guerre contre la société US

D'abord, il y eut Miguel de Cervantès, gentilhomme espagnol blessé à la bataille de Lépante où il perdit le bras gauche avant de devenir l'auteur de Don Quichotte le chevalier à la triste figure. Aujourd'hui, il y a Mike Cervantès, figurant cow-boy qui s'engage dans l'armée pour échapper à de menus soucis judiciaires avant d'être capturé par les talibans et de perdre le bras gauche. De retour au pays, Mike, vivant mal sa réinsertion, pète les plombs et détruit un terminal bancaire en réaction à la mise en faillite du garage d'un ami par les "banksters". Un temps envoyé en prison, il découvre dans la lecture -et singulièrement dans l'œuvre de son célèbre homonyme- une échappatoire qui va devenir son modèle d'existence. Accompagné d'un Sancho Pança de substitution, il parcourt les routes, tentant de rendre justice tout en entretenant des dialogues fictifs avec l'illustre Miguel.

 

Christian Lax est déjà connu pour ses albums consacrés au cyclisme (relisez absolument L'Aigle sans orteils) et son Choucas, détective privé à la Marlowe.  Il revient avec un album sous la forme d'un road-movie, traitant aussi bien de la réinsertion des soldats mutilés de guerre et de la crise des subprimes que de l'influence des télévangélistes ou de la sagesse indienne.

L'ensemble peut paraitre un peu fourre-tout dans le genre dénonciation de l'Amérique d'aujourd'hui, mais Lax y met suffisamment de sincérité pour que l'ensemble passe sans trop de problèmes. Son héros, qui perd peu à peu les pédales, se réfugiant toujours plus dans l'imaginaire de l'auteur de Don Quichotte et dans le parallélisme entre leurs vies, a un côté héros romantique diablement attachant malgré la violence dont il peut faire montre parfois.

 

Assurant également le dessin, Lax offre 180 pages magistrales, tant les décors avec Monument Valley ou les déserts que les visages de ses protagonistes et de leurs tourments intérieurs sonnent juste. Les parallèles avec la vie de Miguel de Cervantès sont de petites merveilles de mise en abyme de son histoire. Coloriées en gris à l'aquarelle, les planches collent à l'histoire de bout en bout.

 

Au final, Un certain Cervantès est un album -graphiquement superbe- de révolté, sincère et romantique qui passe en revue les travers de la société US contemporaine.

 

En bref : pour amateurs de grands espaces et pourfendeurs de moulins à vent

 

Un certain Cervantes par Christian Lax chez Futuropolis

Denis MARC