Tseu Hi – La Dame Dragon

Tseu Hi
2 images
Tseu Hi - © Delcourt - Mantovani & Nihoul - 2015

Sexe, complot et ascenseur social dans la Chine du XIXème

Pékin 1848, la jeune et belle Xhingzen désespère son très autoritaire paternel qui voit pour elle un avenir de concubine de l'Empereur. Volontaire, Xhingzen veut bien faire partie du harem impérial mais seulement si elle en est la favorite… Au même moment, Li Lieng Ying, un enfant des rues, tombe en arrêt devant la magnificence du cortège du grand eunuque de la cour. Pour sortir de sa condition, il accepte de se faire castrer, seul moyen de pénétrer dans la Cité Interdite. Animés de la même ambition, Xhingzen -qui gouvernera sous le nom de Tseu Hi- et Li Lieng vont former un couple improbable qui va gravir les marches du pouvoir.

 

Quatrième avatar de la série historique "Les Reines de Sang", ce premier album d'un diptyque chinois est à la fois un album qui apparait historiquement rigoureux et une histoire passionnante de lutte pour le pouvoir, car meurtres et complots vont émailler la vie de Tseu Hi jusqu'à sa prise complète du pouvoir Impérial : évinçant les uns, manipulant les autres, elle ira jusqu'à voler le sceau impérial pour assoir sa domination.

 

La scénarisation de Nihoul est certes classique mais efficace, en insistant sur le rôle ingrat des femmes dans une société très inégalitaire, la révolution qu'est la prise de pouvoir de Tseu Hi n'en est que mieux mise en évidence. La ruse et la détermination dont elle fait preuve forcent l'admiration même si le scénariste ne laisse pas de doute quant à la propension de Tseu Hi d'écraser les obstacles sans vergogne.

 

Au dessin Fabio Mantovani produit des planches riches en décors et en costumes. Les détails nombreux ne nuisent cependant pas à la lisibilité de l'ensemble. Il donne à son héroïne un physique plus qu'avenant qu'il met en scène avec un érotisme retenu mais perceptible, à l'image de la couverture de l'album.

 

En bref : une mini-série passionnante pour amateurs d'histoires et d'Histoire.

 

Tseu Hi – La Dame Dragon (coll. Les Reines de Sang) par Mantovani et Nihoul chez Delcourt

 

Denis MARC