Suites et Fins : Les Souliers Rouges – H.ELL

Afin de vous tenir au courant des sorties liées aux albums présentés ici, Mon Petit Neuvième vous propose ses "Suites et Fins".  Aujourd'hui retour sur "Les Souliers Rouges" et "H.ELL".

 

Les Souliers Rouges

Juin 1944. Alors que la Bretagne est occupée par le 25e corps de l’armée allemande, Jules, 20 ans, fait la connaissance de Georges, un Russe blanc en exil. Alors que Jules est un jeune homme de la terre, Georges est un curieux personnage : érudit, passionné et doué de savoirs très éclectiques en sciences physiques et naturelles, comme en philosophie des hommes.

Tome 1 paru en février 2014, chronique ICI

Suite et fin des péripéties de Jules et Georges. L'étau se resserre autour des villageois de Saint-Nicolas-du-Pelem, la mort d'un soldat du Reich renforce la colère des nazis, qui organisent une rafle. Jules et Georges tentent de se cacher pour échapper à la vindicte allemande.

Ce qu'on en pense : plutôt réussi dans son ensemble, graphiquement maîtrisé (plus encore dans ce 2ème tome), on continue de regretter le côté caricatural du collabo Daiguer, qui joint la veulerie à la cruauté pure et simple. Pour le reste, l'histoire est plaisante et ses personnages attachants.

 

Les Soulier Rouges – tome 2 : l'albinos par Cuvillier et Cousseau chez Bamboo/Grand Angle

 

 

H.ELL –La Nuit, royaume des Assassins

Le chevalier Harmond Ellmander a commis une faute irréparable. Il est banni par le Roi et condamné à servir comme questeur au sein de la police de la ville. Arraché au confort de la cour royale et plongé dans les bas-fonds de la cité, il lui faudra apprendre les codes de son nouvel univers. Et il devra le faire sans tarder : un mystérieux prédateur rôde dans les ruelles et laisse dans son sillage des cadavres atrocement mutilés...

Tome 1 paru en novembre 2013, chronique ICI

Alors que des monstres et des êtres aux capacités de métamorphose rodent en ville semant la mort, une drogue appelée "Poison bleu" fait son apparition. Harmond, toujours en disgrâce à la cour enquête dans une atmosphère de complots et de mystères.

Ce qu'on en pense : les amateurs de fantastique et de médiéval sont à la fête avec cette série. Le dessin sombre de Vrancken et l'atmosphère pesante du scénario de Desberg s'accordent pour livrer un 2ème tome de bonne facture qui comme le premier ouvre des pistes d'enquête pour leur questeur criminel.

 

H.ELL – tome 2 : La Nuit, royaume des Assassins par Vrancken et Desberg chez Le Lombard

 

Denis MARC