Quelque 4.200 participants à la seconde édition de l'Intime Festival à Namur

"Le public était au rendez-vous et nous avons senti que l'identité du festival s'affirmait à travers les différents acteurs. Avec le graphisme et l'illustration, cette édition nous renforce dans l'idée d'explorer les autres arts et d'aller se balader dans d'autres disciplines. On peut inventer de nouvelles formes de rencontres", analyse lundi Chloé Colpé, fondatrice de l'agence Place Publique, responsable de la programmation et de la diffusion avec l'acteur Benoît Poelvoorde et Sylvie Ballul.

Parmi les moments forts, Chloé Colpé épingle la lecture d'ouverture par Dominique Blanc en présence d'Annie Ernaux "qui se fait rare", la performance de Michaël Longsdale lisant "Le livre de ma mère", d'Albert Cohen ou encore "la belle rencontre avec les Américains" Bruce Marchart et Paul Beatty.

A cause d'un imprévu, la lecture de Yann Moix n'a pas eu lieu samedi. Edouard Baer a lu "Face aux ténèbres" de William Styron samedi soir, à la place de Niels Arestrup empêché par un tournage à l'étranger qui a été avancé.

"On a tous envie de voir le festival se pérenniser. Tout dépend des subventions de la Fédération Wallonie-Bruxelles", ajoute l'organisatrice.

 


Belga