Quand le 9e art croque la littérature

Les nouvelles Lovecraft revues à la sauce BD
5 images
Les nouvelles Lovecraft revues à la sauce BD - © ©Glénat

Les albums à bulles dépoussièrent et donnent un nouveau ton aux traditionnels récits écrits noir sur blanc.

Les cauchemars de Lovecraft

Le dessinateur argentin Horacio Lalia s'est spécialisé dans l'illustration d'histoires d'épouvantes ou de science-fiction en s'attaquant, entre autres, aux écrits de Robert Louis Stevenson ou encore Edgar Allan Poe. L'homme a porté son intérêt sur "L'appel de Cthulhu" d'Howard Phillips Lovecraft. Une nouvelle légendaire revisitée par des dessins angoissants en noir et blanc, accompagnées par d'autres récits de l'auteur américain comme "Je suis ailleurs", ou "La Couleur tombée du ciel".

("Les cauchemars de Lovecraft, l'Appel de Cthulhu et autres récits de terreur", de Horacio Lalia, aux éditions Glénat, 30 €)

Moby Dick, Livre second

L'adaptation du célèbre roman d'Herman Melville revient dans un deuxième tome, toujours sous la plume et le trait de Christophe Chabouté. Dans cet ultime album, il met en scène le capitaine Achab, unijambiste par la faute du cachalot blanc Moby Dyck, parcourant les mers sur le baleinier Le Pequod traquant le mammifère marin.

("Moby Dick, Livre second" de Christophe Chabouté, aux éditions Vents d'Ouest, 18,50 €)

Ulysse, les chants du retour

Le légendaire héros de l'Odyssée d'Homère se retrouve sur les plages d'Ithaque, son île natale, après avoir affronté les sirènes, le cyclope Polyphème ou encore la magicienne Circé. Mais problème, le brouillard lui trouble la vue, il n'est plus sûr d'être chez lui.

Jean Harambat ne se contente pas d'illustrer ce grand classique des collèges et lycées. L'auteur y intègre des commentaires et réflexions de spécialistes comme l'helléniste Jean-Pierre Vernant ou encore sa consœur Jacqueline de Romilly.

("Ulysse, les chants du retour" de Jean Harambat, aux éditions Actes Sud, 26 €)

Le Vieil homme et la mer

En adaptant "LeVvieil homme et la mer" d'Ernest Hemingway, Prix Pulitzer et Prix Nobel, Thierry Murat s'est attaqué à un monstre de la littérature. Il reprend l'histoire de ce vieux pêcheur qui rentre, depuis 84 jours, sans prise. Le 85e jour, il rencontre un espadon qui lui redonnera sa dignité. Dans un camaïeu de bleu et de jaune orangé, l'illustrateur offre une vision dépouillée de cette œuvre monumentale.

("Le Vieil homme et la mer" de Thierry Murat, librement adapté du roman d'Ernest Hemingway)

Sukkwan Island

Jim tente de regagner un peu de dignité aux yeux de son fils en allant vivre avec lui pendant un an sur une petite île déserte perdue en Alaska. Les deux hommes mènent une vie rude. Ugo Bienvenu s'attaque ici au premier roman de l'Américain David Vann, qui a reçu des critiques très positives aussi bien aux Etats-Unis qu'en France et qui a fini par obtenir le Prix Médicis étranger en 2010.

("Sukkwan Island" de Ugo Bienvenu d'après le roman de David Vann, aux éditions Denöel, 22,90 €)

 

AFP Relax News