Quand la presse écrite inspire de beaux livres

Jean-Noël Jeanneney, "Les grandes heures de la presse qui ont fait l'histoire" (Flammarion)
Jean-Noël Jeanneney, "Les grandes heures de la presse qui ont fait l'histoire" (Flammarion) - © ©All rights reserved

Malgré un avenir incertain, la presse écrite fascine toujours, comme en témoignent trois beaux livres retraçant ses heures glorieuses, à travers une impressionnante collection de titres qui ont marqué les grandes unes du XXe siècle et parfois fait l'Histoire.

L'historien Jean-Noël Jeanneney a sélectionné 40 grands évènements qui ont fait chacun les unes de leur époque comme l'assassinat de Marat, l'affaire Dreyfus, la guerre d'Algérie ou la libération de Florence Aubenas, dans l'ouvrage intitulé "Les grandes heures de la presse qui ont fait l'histoire" (Flammarion).

Outre les pages des journaux les plus divers consacrées à ces grands évènements, le livre fourmille d'anecdotes et de commentaires historiques. "L'accent est mis sur le combat pour la liberté d'expression et sur le travail d'investigation", commente l'éditeur dans la présentation.

"Ce livre s'attache à faire resurgir, au long de près quatre siècles, moment par moment, épisode par épisode, l'évolution de la presse française: passionnée, tourmentée, brillante", souligne l'auteur dans sa préface.

Dans "Trésors de Presse" (La Martinière), Benoit Prot dévoile une partie de son impressionnante collection, qui compte 30.000 exemplaires de journaux et revues dont 5.000 numéros un.
L'imposant ouvrage (250 pages) en publie quelques 600, dont bon nombre d'inconnus ou d'éphémères, classés par époque, de l'Ancien Régime à nos jours. Presse de guerre, journaux amateurs, magazines de divertissement, de faits divers ou encore les premières tentatives de presse féminine.
Outre ses reproductions soignées (photos signées Grégory Bricout), le livre est aussi un hommage à la créativité de la presse française.

Deux cents unes

"Les journaux retenus constituent des moments forts de l'histoire de la presse. Ils en ont changé le cours par leur innovation et leur créativité", écrit Benoit Prot, ancien patron du magazine l'Étudiant aujourd'hui retraité, mais toujours collectionneur.

L'auteur a recensé depuis 1956 pas moins de 26 tentatives de lancement en France de quotidiens nationaux, dont un seul est encore en vie, Libération. Certains ont eu une existence éphémère, de deux jours (Charlie Matin) à quelques semaines (Le Temps de la Finance, pâle plagiat du Financial Times), d'autres ont tenu jusqu'à 22 ans (Le Quotidien de Paris) voire 25 ans (La Tribune).

Christian de Villeneuve, ancien patron du Parisien, du Journal du Dimanche et de France Soir, raconte quant à lui la traversée du XXe siècle à travers 200 "unes", de l'affaire Dreyfus au 11 septembre.

Édité chez Hugo Image, "Le XXe siècle à la une" s'ouvre sur la plus célèbre des unes françaises, celle de l'Aurore du 13 janvier 1898 proclamant l'historique "J'accuse", d'Émile Zola, qui occupait l'intégralité de la page. L'Excelsior, La Presse, Le Petit Journal, L'Illustration, autant d'ancêtres des quotidiens évoquent, qui la mort de Lénine, qui l'exécution de Landru.

La presse magazine est également à l'honneur, Paris Match en particulier, mais aussi Point de Vue ou la presse sportive et ses héros, Pelé, Killy ou plus récemment Tabarly, Hinault ou Prost.

"Ce livre est une invitation à revisiter l'histoire de notre pays", estime Christian de Villeneuve, qui remarque: "Le chemin parcouru entre les unes du début du siècle, très chargées en texte, et celle plus récentes, aux exigences graphiques et esthétiques plus grandes".

Lui-même auteur de milliers de unes, l'auteur confie s'être posé chaque soir "la même question: 'dans quel état d'esprit le lecteur se lèvera-t-il demain matin ?' La meilleure une est celle qui entre en résonance avec cette humeur".

 

AFP Relax News