Qu’est-ce qui fait courir Lucile Poulain, miss Premier Roman de la RTBF ?

Avec 82 premiers romans sur 524 lors de la rentrée littéraire de septembre 2019, le premier roman se voit pousser des ailes et devient un argument de vente non négligeable. La Foire du Livre sera l’occasion de rencontrer ces auteurs (enfin) sorti de l’ombre. Mais combien y retourneront aussi vite ?

Lucile Poulain, miss "premier roman" pour La Première et sur La trois pour Sous Couverture n’aime rien moins que de s’immerger dans l’inconnu d’un premier livre. Rencontre.

Le premier roman, est-ce un nouveau segment marketing pour les éditeurs ?

"Depuis que les prix existent, tout le monde est à la recherche du nouveau génie. La nouvelle perle rare. Mais je pense qu’il y a plus de gens qui tentent leur chance dans l’écriture. Plus de gens s’essaient à l’exercice du roman, même des journalistes, des essayistes, des bédéistes, des illustrateurs se disent "pourquoi pas moi". Et plus les auteurs sont jeunes et plus les auteurs sont beaux et plus cela a de valeur [commerciale]. Parce que la promotion ça ne date pas d’aujourd’hui. Déjà au moment des débuts d’Amélie Nothomb, il fallait du mystère, un personnage. Et au sein des prix, ça a plus de valeur parce que ça va attirer la curiosité."

 

 

 

4 images
Le premier roman de Anne-Cécile Huart © OnLit editions
Le premier roman de Mathieu Palin © L'iconoclaste editions

Parmi les 150 premiers romans des derniers mois, qu’est-ce que tu as retenu ?

 " Soeur " d’Abel Quentin, " Le bal des folles " de Victoria Mas, la littérature du réel avec " Mourir la nuit " de la journaliste Anne-Cécile Huart chez OnLit. Et " Sale gosse "  du journaliste à 6Mois et XXI Mathieu Palain : une immersion dans le monde de la protection de la jeunesse."

Ne jamais googler un auteur avant de commencer

" Aujourd’hui dès qu’on rencontre un nom inconnu, on a tendance à le googler ou l’instagramer. Je me force à ne pas le faire parce que je risque d’être influencée. Je ne le fais qu’une fois la lecture terminée. Et ça nous laisse de belles surprises."

Je lis lentement, c’est ma manière de respecter l’oeuvre. Je sais à quel point ça peut être très long d’écrire un livre, si je le bouffe en deux heures ça m’embête un peu !

Qu’est-ce qui rend l’expérience du premier roman si différente ?

"On a un petit plaisir coupable, la sensation de découvrir un auteur inconnu. La lecture c’est un acte très intime, on entre dans un cocon où il fait tout noir avec quelqu’un qu’on ne connait pas. On n’a pas d’autre choix que de faire confiance à cette personne. C’est très mutuel avec un premier roman, parce que la personne nous dit : aie confiance en moi."

4 images
© Tous droits réservés

En dehors du Prix Première dont le/la lauréat.e sera annoncé.e à la Foire du Livre, que lis-tu en ce moment ?

Ketamine de Zoé Sagan. Le pitch c’est une intelligence artificielle qui écrit son premier livre. C’est une sorte de journal de la fin du monde culturel tel qu’il existe aujourd’hui. Cette IA nous explique comment elle va nous sauver du réchauffement culturel… C’est très violent d’un point de vue émotionnel et une vraie remise en question de notre société. Tous les amoureux de la culture se sentiront concernés par ce livre."

 

Lucile Poulain rencontre le nouveau Prix Première (prix du premier roman francophone) à la Foire du Livre pour Sous Couverture. Diffusion le vendredi 6 à 23 heures sur La Trois.

Débat : Quoi de neuf dans l'édition de premiers romans ? Dimanche 8 à 14 heures à la Foire du Livre.