Pour les Américains, les livres sont plus dangereux que tout autre media

L'actualité culturelle vue par Yakana
2 images
L'actualité culturelle vue par Yakana - © RTBF - Yakana - 2015

Un sondage de l’agence Harris montre que depuis 2011, de plus en plus d’Américains pensent que certains livres en vente devraient être interdits : le pourcentage est passé de 18 à 28%.

Dans un pays où la liberté d’expression est un droit constitutionnel, il n’y a que 48% sur le panel des 2244 adultes consultés, qui pensent qu’aucun livre ne devrait jamais être interdit.

Quand on les interroge sur d’autres médias, seulement 16% pensent qu’il y a des films ou des émissions TV qui devraient être censurés, et 24% pensent la même chose à propos des jeux vidéo.

Toutefois, l’interdiction donne envie de lire, puisque 40% des personnes interrogées admettent qu’ils seraient attirés par un livre qui a fait polémique, et 30% auraient envie de lire un livre dès le moment où il aurait été interdit.