Plus de 1.600 professeurs de français se rassembleront à Liège du 14 au 21 juillet

Plus de 1.600 professeurs de français se rassembleront à Liège du 14 au 21 juillet
Plus de 1.600 professeurs de français se rassembleront à Liège du 14 au 21 juillet - © DR

L'édition 2016 du Congrès mondial de la Fédération Internationale des Professeurs de Français (FIPF), intitulé "Le français, langue ardente", se tiendra à Liège du 14 au 21 juillet. Durant cet événement qui a lieu tous les quatre ans, les enseignants de la langue française sont invités à échanger leurs savoirs et savoir-faire au cours de plus de 500 exposés, projets, activités culturelles et rencontres. "Plus de 1600 professeurs, venant de 103 pays différents, s'y sont déjà inscrits", ont annoncé les organisateurs mercredi à Liège.

Après Durban, Québec, Atlanta, Paris et Tokyo, c'est à Liège que la FIPF organisera la 14e édition du congrès mondial du 14 au 21 juillet, soit du jour de la fête nationale française au jour de la fête nationale belge. L'évènement mis sur pied par la Fédération Internationale des Professeurs de Français et par l'Association Belge des Professeurs de Français jouit de partenariats avec l'Université de Liège (ULg), la Province de Liège et la Ville de Liège.

"Nous travaillons depuis 2010 sur ce congrès", rappelle Jean-Marie Klinkenberg, le président du congrès mondial de Liège. "Le choix de l'organiser en Cité ardente a été officialisé par la FIPF en 2012 et tout a été réalisé grâce à la collaboration des différents partenaires liégeois."

Cette réunion mondiale des professeurs de français proposera à ses participants 539 activités, réparties en 9 symposiums aux thématiques variées ("l'apprentissage du français et les nouvelles technologies", "la formation des enseignants", ...). Le programme comprend également 22 grandes conférences, 62 ateliers pédagogiques et 10 ateliers de formation continue. Ces différentes activités se dérouleront dans les locaux de l'ULg, place du XX août au centre de Liège.

"L'objectif de ce congrès est de renforcer la motivation des professeurs et étudiants participants, et de leur permettre, au contact de leurs pairs, d'enrichir leur pratique et les outils afin de stimuler de nombreux apprenants de français à travers le monde", explique M. Klinkenberg.

Les organisateurs souhaitent aussi utiliser l'événement et les réflexions qui émergeront à Liège pour "formuler des résolutions" à travers une synthèse finale. Cette dernière sera ensuite transmise au monde politique et aux grandes institutions "dans le but d'obtenir la garantie des moyens d'appliquer ces résolutions".

A côté de l'aspect "scientifique", les congressistes auront l'occasion de participer à un programme culturel et festif pendant leur séjour à Liège. De célèbres lieux de la vie culturelle liégeoise (le Forum, la Cité Miroir ou encore le Théâtre de Liège) accueilleront certaines de ces activités. Une collaboration avec le Village Gaulois, qui se prolongera jusqu'au 17 juillet en terre liégeoise, permettra aux participants de se détendre en soirée. A noter que l'ensemble du programme culturel est également ouvert au grand public.

Sous l'intitulé "Le français, langue ardente", ce vaste congrès évoque, outre la cité qui l'accueille, "la loyauté et la passion qui animent les professeurs de français", a précisé M. Klinkenberg.

Les renseignements concernant les inscriptions et le programme complet du congrès mondial des professeurs de français sont disponibles sur le site Internet www.liege2016.fipf.org.


Belga