Mort de l'historien français Pierre Milza, spécialiste de l'Italie et du fascisme

Pierre Milzar
Pierre Milzar - © PIERRE-FRANCK COLOMBIER/AFP

L'historien français Pierre Milza, considéré comme l'un des meilleurs spécialistes du fascisme et de l'Italie des XIXe et XXe siècles, est mort mercredi à 85 ans à Saint-Malo, a-t-on appris auprès de ses proches.

Pierre Milza est l'auteur d'une "Histoire de l'Italie des origines à nos jours" (Fayard, 2005), considéré comme un ouvrage de référence, ainsi que de plusieurs biographies ("Mussolini", "Garibaldi", "Pie XII", "Napoléon III").

Il a également publié chez Hatier, avec Serge Bernstein, de nombreux manuels bien connus des étudiants de Sciences Po, l'une des écoles supérieures françaises les plus réputées.

Pierre Milza était l'un des meilleurs connaisseurs du fascisme italien, auquel il a consacré plusieurs livres, s'attachant en particulier à mettre en évidence la spécificité du régime de Mussolini par rapport au nazisme.

"Il a été le chef de file d'un groupe d'historiens qui ont travaillé sur l'Italie, comme Marc Lazar et Marie-Anne Matard-Bonucci", a confié son collègue Serge Bernstein, qui l'a connu alors qu'ils étaient tous deux instituteurs.

Pierre Milza, Italien de la deuxième génération, avait signé en 1993 un ouvrage plus personnel, "Voyage en Ritalie" (Plon), une histoire de l'immigration italienne en France.

Pierre Milza a été directeur jusqu'en 2000 du Centre d'histoire de l'Europe au XXe siècle (CHEVS) à la Fondation nationale des sciences politiques, et président du Comité franco-italien d'études historiques.

Né le 16 avril 1932, il était professeur émérite à l'Institut d'études politiques de Paris et membre du conseil scientifique de l'Institut François Mitterrand.