Lirtuel : le prêt numérique en Belgique

Lirtuel : le prêt numérique en Belgique
Lirtuel : le prêt numérique en Belgique - © iStock

Lirtuel est un service numérique de prêt, lancé il y a un peu plus d’un an par la Fédération Wallonie-Bruxelles et ses partenaires bibliothèques. Il fait résonnance au projet français PNB.

 

Un an après, où en est Lirtuel ?

Si le démarrage fut relativement "doux" (226 prêts le premier mois), la progression a été et demeure impressionnante car ce sont maintenant environ 1500 prêts par mois qui sont enregistrés par la plateforme, soit environ 7 fois plus qu’à l’entame du service un an plus tôt. Et ce nombre est toujours en croissance comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous.

Actuellement le nombre d’usagers et de prêts a encore augmenté : on en est désormais à 2500 usagers inscrits et on approche des 1500 prêts ce mois-ci et alors que le mois de mai n’est pas encore terminé…

Du côté de la collection offerte, elle s’est largement étoffée elle aussi puisque de 250 titres environ au lancement, elle s’est étendue à 1300 titres aujourd’hui et devrait atteindre 4000 titres pour la fin de l’année. Plusieurs types de livres y sont représentés avec un accent particulier qui a été mis sur les ouvrages de fiction pour adultes et récemment – tradition belge oblige ! – sur les bandes dessinées de l’école franco-belge. Dans la mesure du possible, car tous les éditeurs ne sont pas proposés à l’achat par les bibliothèques, les auteurs et éditeurs belges de langue française sont privilégiés également par la politique d’acquisition du consortium lié au partenariat précité.

Les résultats quantitatifs enregistrés par ce nouveau service digital de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de ses partenaires sont donc très positifs mais quels sont les retours qualitatifs ?

Enfin, face au succès rencontré par ce nouveau service digital des bibliothèques publiques, l’entrée des BD dans la collection et la demande de parents de pouvoir emprunter des livres pour leurs jeunes enfants avec leur compte, le nombre de titres empruntables simultanément par un même usager numérique vient d’être porté à quatre… C’est une bonne nouvelle pour les "bédéphiles" et pour la lecture en famille !

L’article est à lire en intégralité sur Lettres numériques.