Librairies en ligne: la startup Oyster s'attaque à Amazon aux Etats-Unis

Librairies en ligne: la startup Oyster s'attaque à Amazon aux Etats-Unis
Librairies en ligne: la startup Oyster s'attaque à Amazon aux Etats-Unis - © EMMANUEL DUNAND - BELGAIMAGE

La startup new-yorkaise Oyster tente de rivaliser avec Amazon avec l'ouverture mercredi aux Etats-Unis d'une boutique en ligne de livres au détail pour laquelle elle a signé des accords avec les cinq plus grands éditeurs du pays.

Oyster qualifie son lancement de "plus grosse entrée depuis cinq ans sur le marché de la vente de livres au détail".

La société précise que sa boutique proposera les catalogues de Hachette, HarperCollins, MacMillan, Penguin Random House et Simon & Schuster, y compris les nouveautés et les pré-commandes, ainsi que de plusieurs plus petits éditeurs.

"On n'aura plus jamais besoin d'aller ailleurs pour trouver un livre", affirme Oyster sur son blog officiel.

Oyster avait lancé en septembre 2013 son premier produit, un service proposant des livres électroniques en lecture illimitée pour 9,95 dollars par mois. Ce service, qui continuera d'exister parallèlement à la boutique de vente de livres à l'unité, donne aujourd'hui accès à un million de titres.

Oyster affirme que plus de 100 millions de pages sont lues chaque mois sur son application dédiée, contre seulement 8 millions fin 2013.

L'application Oyster est compatible avec les appareils mobiles Apple (iPhone et iPad) et Android (un logiciel de Google utilisé par de nombreux fabricants de tablettes et smartphones, à commencer par Samsung).

Oyster suit la démarche inverse du leader du marché Amazon, qui a commencé par vendre des livres physiques, puis électroniques, avant de lancer l'été dernier son propre service de lecture illimitée sur abonnement, pour 9,99 dollars par mois.


Belga