Les livres de 2019 à offrir : Le choix de Thierry Bellefroid

Animateur de Sous Couverture, Thierry Bellefroid aime les histoires fortes et les plumes affûtées, en phrases ou en cases. Dans sa sélection voisinent premiers romans, auteurs confirmés, essais, rééditions de classiques belges et bande dessinée. 

 

Premiers romans

Deux Kilos Deux - Gil Bartholeyns (Lattès)

C’est un western. Et un presque huis-clos. Pourtant, l’action se passe sous la neige, dans les Fagnes. C’est un polar. Mais ce ne sont pas les flics qui mènent l’enquête. Pour son premier roman, Gil Bartholeyns casse tous les codes, nous faisant une visite guidée des élevages intensifs de poulets qu’on aurait voulu ne jamais connaître. 

Lire un extrait

J’irai danser sur la tombe de Senghor - Blaise Ndala (Vents d’Ailleurs)

Une nouvelle voix africaine - et plus particulièrement congolaise - s’empare de la page d’Histoire la plus improbable de la brève existence du Zaïre : le combat de boxe sur-médiatisé entre Mohamed Ali et George Foreman, en 1974, à Kinshasa. Alternant les points de vue, l’auteur mêle l’Histoire aux histoires, ça danse, ça virevolte, ça suinte, ça compare Mobutu et Senghor sur l’échelle de la fierté.

Romans

La panthère des neiges - Sylvain Tesson (Gallimard) 

Que dire de l’écriture de Tesson ? Elle réserve à chaque page des phrases que l’on aimerait avoir écrites, ou que l’on voudrait encadrer au-dessus de son lit. Dans son dernier ouvrage, qui fait l’éloge de l’immobilité et de l’attente, l’aventurier sublime la langue comme jamais. 

Lire un extrait

Les choses humaines - Karine Tuil (Gallimard)

Au centre de l’ascension - et surtout de la chute - d’un couple parisien en vue, un fils promis à un avenir brillant soudainement poursuivi pour viol. Et donc, le sexe, au cœur des relations de domination sociale. Un sujet en or pour une Karine Tuil toujours cinglante. 

Lire un extrait ou découvrir l'interview de l'auteure

Né d’aucune femme - Franck Bouysse (La Manufacture de livres)

Après Glaise, qui avait porté Franck Bouysse vers une reconnaissance à la fois critique et publique, ce nouveau roman, porté par le personnage de Rose, est paru au tout début de 2019. Près d’un an plus tard, il reste aussi prégnant. Le destin de cette jeune fille, pas encore femme, échangée contre une bourse par son père, entre en résonance avec les milliers d’autres histoires oubliées qui peuplaient jadis les campagnes. 

Lire un extrait

L’âme du corbeau blanc - Jean-Claude Bologne (Maelström) 

Dans un monde futur recouvert par des océans d’acide, un îlot résiste derrière une paroi de diamant expansé. Jouant des codes de la dystopie, Bologne interroge avec perspicacité la révélation du savoir et l’éveil à la conscience d’une jeune génération privée de vérité. L’un des tout grands romans de 2019. 

Lire un extrait

De pierre et d’os - Bérangère Cournut (Le Tripode)

Suivez Uqsuralik dans son errance arctique, vous découvrirez qui vous êtes. Bérangère Cournut écrit mieux que personne sur l’absence, les espaces désertiques, le vide empli de présence des confins. Sans y avoir mis les pieds, elle a saisi l’invisible qui anime la philosophie des Inuits. Un diamant. 

Le procès du cochon - Oscar Coop-Phane (Grasset)

Dans ce court roman en deux parties, Oscar Coop-Phane revient sur un de ces faits divers qui se déroulaient jadis dans les campagnes. Un cochon sortant d’un bois s’en prend à un bébé. Il est emprisonné. Son affaire instruite. Puis vient le procès. Avec cette question : le cochon est-il coupable ? A-t-il voulu faire le mal ? Une grotesque caricature de justice qui nous renvoie à notre condition d’Homme. 

Lire un extrait

Tout quitter - Anaïs Vanel (Flammarion)

Ceci n’est pas un roman philosophique. Mais cela s’en approche. Car Anaïs Vanel cherche le sens de la vie loin du tourbillon parisien dans lequel elle s’était perdue. Au bord de l’océan atlantique, debout sur sa planche de surf, se remémorant les souvenirs oubliés, convoquant l’enfance, elle nous propose un journal de bord d’une poésie troublante. 

Lire un extrait

Romans graphiques

Préférence Système - Ugo Bienvenu (Denoël)

C’est LE roman graphique de l’année ! Ugo Bienvenu y fait preuve d’une époustouflante maturité, tant graphique que narrative. À l’heure où fleurissent bon nombre de dystopies, l’auteur s’interroge sur la multiplication des données qui amènera tôt ou tard à faire des choix. Et si, demain, on sacrifiait le " Beau ", l’art ? Qui nous sauverait ? Tout simplement bouleversant…

Découvrir la bande-annonce ou l'interview de l'auteur

SUV - Helge Reumann (Atrabile)

Ce livre entièrement muet nous renvoie le miroir mi-tragique mi-burlesque de la violence et de la barbarie humaines. Helge Reumann se sert des outils les plus classiques - l’encre de Chine, la plume, le gaufrier à six cases - pour nous asséner une vision d’horreur parcourue par un humour désespéré. Du pur hors-pistes. 

Lire un extrait

Les Indes fourbes - Guarnido & Ayroles (Delcourt)

Quand Guarnido (Blacksad), et Ayroles (De Cape et de crocs), jettent leur dévolu sur un classique de la littérature espagnole, ils en tirent une suite extraordinaire ! 160 pages de récit à tiroirs où l’on passe du rire à la stupeur, ébloui par la mise en scène de l’un, l’imagination de l’autre, dans ces Indes qui deviendront plus tard l’Amérique. Grand spectacle, destin de fripouille et décors en CinémaScope. 

Lire un extrait

Essais

La civilisation du poisson rouge, Petit traité sur le marché de l’attention - Bruno Patino (Grasset) 

Sommes-nous devenus des poissons rouges, happés que nous sommes par les machines, les images, les stimuli incessants des GAFA ? Dans ce brillant essai, Bruno Patino attire notre attention sur… ceux qui ont créé l’économie de l’attention, la nouvelle servitude de ce siècle. Un livre libérateur ! 

Lire un extrait

L’Opium des imbéciles - Rudy Reichstadt (Grasset)

La thèse de ce livre de combat contre le complotisme est simple : la multiplication des théories du complot n’est pas seulement l’indice de la faiblesse de nos démocraties, elle y participe directement ! Il faut donc s’armer pour contrer ces théories. Et c’est ce que Rudy Reichstadt propose à son lecteur.

Houellebecq, La biographie d’un phénomène - Denis Demonpion (Buchet-Chastel) 

Comment Michel Thomas est-il devenu Michel Houellebecq, l’écrivain français le plus traduit, le plus médiatique et le plus atypique du paysage ? Demonpion n’en est pas à son coup d’essai. Il étoffe ici sa première biographie non-autorisée datant d’il y a quinze ans. Éclairage d’un phénomène unique en son genre. À lire avant ou après Sérotonine

Classiques belges réédités en poche

Les bons offices - Pierre Mertens (Points)

500 et quelques pages d’un Pierre Mertens au sommet de son art, rééditées avec une préface de Régis Debray. En relisant l’histoire de Paul Sanchotte, dit Bons-Offices, Belge jouant les médiateurs au Proche-Orient confronté au délitement de sa propre vie, on mesure tout le génie de Pierre Mertens. Une véritable bombe à fragmentation. 

Le Rire de Caïn - José-André Lacour (La Table Ronde)

Ce chef d’œuvre des années 80 raconte sur 600 pages la rivalité sans répit entre deux frères, Teddy et Rocky Van Dyke. Démarrant en 1938, ce roman d’apprentissage prend son envol durant les années d’Occupation. Lacour plonge ses personnages dans une Belgique pétrie de contradictions et de faux-semblants.

#Les40livresdeSousCouverture2019