Les livres de 2019 à offrir : Le choix de Michel Dufranne

Pilier de l’émission Sous Couverture, mais aussi tout simplement de la critique littéraire à la RTBF, Michel Dufranne ne cache pas son amour des livres noirs. Et des littératures de genre. Ses choix pour 2019 en témoignent.

 

À la ligne - Joseph Ponthus (La Table Ronde)

Obligé de trouver un boulot pour vivre, Joseph Ponthus devient intérimaire sur les” lignes” de production de crustacés, poissons panés, etc. Chaque soir, harassé de fatigue, il rend en phrases percutantes – souvent poétiques – le quotidien des travailleurs. Un véritable coup de poing littéraire.

Lire un extrait

Mécanique de la chute – Seth Greenland (Liana Lévi)

2012, USA. Quand un “blanc” tue accidentellement un “noir” le pays s’embrase ! Fake news, info en continu, croisade du politiquement correct, etc. Un portrait au vitriol de notre société.

Lire un extrait

Jardins de poussière – Ken Liu (Le Bélial’)

Recueil de 25 nouvelles de Science-Fiction par l’une des plus belles plumes de la littérature contemporaine ; 25 textes indépendants, mais d’une rare homogénéité qui leur permet d’entrer en résonance. Ken Liu prouve, une fois encore, par son intelligence narrative que la S-F n’est pas réservée aux matheux !

Lire un extrait

Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle – Stuart Turton (Sonatine)

Stuart Turton trouve, dans ce premier roman, comment renouveler un genre maintes fois rabâché : le roman à énigme (whodunit). Evelyn Hardcastle sera assassinée à 23h, Adrien Bishop doit identifier le futur assassin et empêcher le meurtre… sinon sa journée recommence et Evelyn Hardcastle sera assassinée à 23h…

Willnot – James Sammis (Rivages)

L’auteur de Drive nous propose avec Willnot la quintessence du roman noir américain : une bourgade perdue au fond de l’Arizona, des citoyens “coincés” dans leurs souvenirs des belles années, la découverte de cadavres et le retour d’un ex-marine que l’on croyait mort… Bref, un cocktail explosif pour révéler la noirceur de l’âme humaine.

Né d’aucune femme – Franck Bouysse (La Manufacture de Livres)

LE roman de l’année… Sombre, tragique, émouvant, bref… beau ! En nous comptant l’histoire de Rose – une gamine de la fin du XIXe siècle, vendue par ses parents – Franck Bouysse fait mouche narrativement, stylistiquement et… humainement !

Lire un extrait

#Les40livresdesouscouverture2019