"Les Fables de la Fontanel", nos vies intimes et sexuelles racontées dans 23 délicieuses fables

"Les Fables de la Fontanel", nos vies intimes et sexuelles racontées dans des fables
"Les Fables de la Fontanel", nos vies intimes et sexuelles racontées dans des fables - © Tous droits réservés

La journaliste et auteure Sophie Fontanel vient de sortir un recueil de poésie plein d’humour et de mordant, dans lequel elle décrypte nos vies intimes et sexuelles. De "l’homme qui en avait une trop petite" à la femme qui utilise Tinder pour ridiculiser ses proies, Sophie Fontanel n’épargne personne.

L’aventure de ce recueil de poésie a commencé l’été passé. Sophie Fontanel souhaitait remettre à sa place avec classe un homme qui la "ghostait" (Fait d’être ignoré par une personne proche. Que ce soit par téléphone, texto, réseaux sociaux, la personne fait comme si vous n’existiez plus.) Elle lui a alors écrit une fable intitulée "La Fable de l’homme qui tardait à répondre" (qu’elle ne lui a finalement jamais envoyée) pour lui dire ses quatre vérités avec humour et malice. Si l’homme en question n’a jamais lu la fable, Sophie Fontanel l’a fait lire à ses proches qui ont tout de suite été séduits par sa plume et lui ont demandé d’en écrire plus.

L’auteure a choisi d’écrire ses histoires en vers. Elle est d’ailleurs heureuse de remettre la poésie au goût du jour : "La poésie c’est quelque chose qui revient. On a un incroyable besoin de poésie. Même quand on s’attaque à quelque chose de trivial et grivois comme celui-ci, on voit bien que la poésie apporte quelque chose. C’est un peu comme de la musique." Pour raconter ses histoires, l’auteure s’est inspirée de vraies situations relationnelles, amoureuses et sexuelles vécues par son entourage. Et puisqu’il s’agit de fables, elles se terminent toutes par une morale "qui n’est jamais moralisatrice" précise Sophie Fontanel.

Le recueil est composé de 23 fables amusantes à lire. Quand on demande à l’auteure ce que Jean de la Fontaine aurait pensé de ses fables, elle nous répond sur un ton amusé : "Déjà ce n’est pas du plagiat, il n’y en a qu’une avec des animaux ("La Fable de l’homme qui tardait à répondre"). Mais il faut savoir que Jean de la Fontaine écrivait des fables sexuelles très osées. C’est ultramoderne et c’est génial. D’une certaine manière, on parle donc de la même chose, mais évidemment à l’époque c’était interdit." C’est une invitation à redécouvrir l’œuvre moins connue de Jean de la Fontaine…

"Les Fables de la Fontanel" aux Editions Robert Laffont.