Les derniers pour la route du lundi 19 novembre

Sébastien Delaunoy et : Eric Paradisi
10 images
Sébastien Delaunoy et : Eric Paradisi - © Tous droits réservés

Et hop! On s'en envoie quelques petits derniers pour la route? La seule ivresse est celle du plaisir procuré par les univers des ouvrages savoureux qui vous sont proposés.. Santé!

« Le rossignol » Conte d’Andersen – Ed la maison du son – collection Les cygnes sauvages

L'empereur de Chine tombe sous le charme d'un rossignol au chant merveilleux. Mais son serviteur se sent menacé par cette passion imprévue. Il décide alors de laisser s'enfuir l'oiseau pour le remplacer par un faux. Quand l'empereur s'en rend compte, il sombre dans le chagrin. Li, la cuisinière, cherche alors à retrouver le rossignol pour consoler l'empereur.

«Le veau » de Mo Yan – Ed Seuil

Mêlant souvenirs et imagination débordante, ces deux nouvelles que relient l’attachement de Mo Yan à l’enfance, à sa province natale et au monde animal, décrivent une Chine rurale où la débrouillardise permet d’affronter la dure réalité. Mo Yan lui-même s’y dévoile comme jamais, en adolescent turbulent et bavard aux prises avec la souffrance du veau, la misère, et la ruse infinie des hommes, ou en observateur de dix ans, candide et curieux, de la course de fond organisée par l’école. À chaque tour de piste, c’est la surprise, le suspense grandit tandis que l’enfant dresse un tableau truculent de la vie de son canton dans les années soixante. Mo Yan laisse exploser avec délices la malice et l’énergie de l’enfance, la bonhommie, le courage et l’humour vache du monde paysan soumis aux lois absurdes de l’époque maoïste.

« Bruxelles BD » de Philippe Decloux, photos de France Gavroy – 180ème Edition

"Bruxelles BD" invite les lecteurs au pays des bulles en partant à la découverte des personnages de bande dessinée et de leur créateur mais aussi des maisons spécialisées, des collectifs d'auteurs, de balades illustrées à travers les pavés de la capitale. Bruxelles, c’est la ville d’adoption de Tibet ou de Rosinski. C’est également à Bruxelles que René Goscinny et Albert Uderzo ont commencé leur collaboration et que les éditeurs Le Lombard, Casterman et Dupuis avaient installé leurs bureaux et la rédaction des périodiques Tintin, Spirou...

« Mr Peanut » de Adam Ross – Ed 10/18

David Pepin a toujours aimé sa femme, Alice. Pourtant, parfois, il rêve de sa mort. Mais peut-on être coupable des rêves que l'on fait ? Le problème, c'est qu'Alice est morte. Réellement. Pour les deux policiers en charge de l'enquête, David apparaît aussi suspect qu'il est désemparé. Mesurant sa culpabilité à l'aune de leur propre histoire conjugale, il leur devient clair que son rôle ne se limite pas à celui du mari inconsolable...

«Une blonde à Manhattan » de Adrien Gombeaud – Ed 10/18

1955, New York. Marilyn Monroe fuit Hollywood, son image de poupée, et se réinvente en businesswoman lettrée. Témoin, le photographe Ed Feingersh suit l'actrice sept jours durant : Ève sans fard, presque ordinaire. Intimité feinte, troublante complicité ? Ces clichés célèbres dérobent leur énigme – secret de cette rencontre entre deux solitudes, ou conversent la lumière et l'ombre.

"Dictionnaire des assassins et meurtriers" - Collectif - Ed Calmann Lévy

L’horreur de certains faits divers, les procès retentissants poussent régulièrement à l’avant-scène des figures emblématiques d’assassins et de meurtriers. Ces visages effrayants et énigmatiques occupent un temps, avant de disparaître à jamais, tout le champ de l’actualité. Certains, néanmoins, restent en mémoire car ils incarnent un mythe ou une époque, ses fantasmes et ses angoisses. Ainsi les soeurs Papin, Michel Fourniret, Charles Manson, Harris et Klebold – les auteurs de la tuerie de Columbine – ou Gavrilo Princip, dont le destin de meurtrier de l’archiduc François- Ferdinand est indissociable du récit de la Première Guerre mondiale. On pourrait en dire autant de quelques grands personnages de fiction, tels que Médée, Raskolnikov, Hannibal Lecter ou M le Maudit, qui surgissent au théâtre, dans les romans ou au cinéma : souvent inspirés par la réalité, souvent l’inspirant, ils peuvent être, au même titre que leurs réels et historiques cousins dans la violence, des objets de stupeur et d’exégèses. Explorer l’âme humaine à la trouble lumière du crime, voilà ce que propose ce Dictionnaire des assassins et des meurtriers. Philosophes et historiens, écrivains, journalistes et critiques y présentent et analysent des figures mythiques et originales de meurtriers ou d’assassins. C’est à une grande réflexion, historique, philosophique, littéraire, esthétique ou anthropologique sur le meurtre et ses représentations qu’invite cet ouvrage. À la fois dictionnaire et musée imaginaire de l’homicide, cette galerie de portraits est un bijou de littérature et d'érudition.

"Le guide de survie en territoire Ado" - Laura Vitali - Ed ActuSF

Depuis les déferlantes Twilight et Hunger Games, la littérature " young adult " a envahi les librairies ! À qui s’adresse ce nouveau genre ? Quels sont les auteurs phares, les séries incontournables, les thèmes de prédilection ? À travers plus de soixante-dix fiches, ce guide vous invite à découvrir le " young adult " sous toutes ses facettes, des sagas fantasy aux récits vampiriques, des adaptations cinématographiques aux zombies en passant par le steampunk et les romans historiques

« Sex toy » de Jean-Marie Gourio- Ed julliard

Didrie est une adolescente de treize ans qui va mal. Elle sèche le lycée et préfère traîner avec une bande de garçons de son âge qui passent leur temps à se saouler et à surfer de façon compulsive sur des sites pornos. Bien qu'elle déteste cette atmosphère, Didrie s'enlise dans l'alcool, peut-être à cause de cette obsession d'une sexualité malsaine qu'elle a le sentiment de voir dans les yeux de tous les hommes, y compris dans ceux de son propre père. L'effroi et le dégoût que lui inspirent le viol, la prostitution et la pédophilie empêchent son corps de se développer. Romantique sous ses allures de rebelle, elle voue un amour chaste et absolu à son amoureux, Frankie, qui lui permet tout juste d'échapper à une existence de plus en plus sordide. Mais à force de perdre pied avec la réalité, ses pires cauchemars vont prendre le dessus, jusqu'à faire d'elle à la fois la victime et l'instigatrice d'un drame effroyable.

« Le bruit des clefs » de Anne Gosciny -Ed Nil.

" A tout à l'heure mon petit chat ", lance gaiement un père à sa fillette de neuf ans, qui ne le reverra jamais. Un mystère tombe et ne quittera plus la narratrice : la mort. Alors que les adultes font entendre leurs sanglots, un étrange silence se fait en elle, celui du bruit des clefs que son père lançait à l'entrée de la maison. Sans ce tintement familier qui rythmait l'enfance, il faudra donc faire résonner dans la vie une autre musique... Anne invente la sienne, discrète et entêtée, à mesure que se succèdent les disparitions. Elle relève le défi qui lui est lancé, regarde le passé de toute une famille éteinte droit dans les yeux, apprend comment les siens ont été broyés par la Shoah et découvre, dans le même temps, la force de son legs. De la merveilleuse imprimerie de l'oncle Léon, située passage de l'Espoir, rien n'a été sauvé de la barbarie nazie... Sauf, peut-être, l'éternité de l'espoir. Libre d'être seule, solitaire dans l'exercice de cette liberté, Anne peut retrouver une enfance idéale dans ce que son père a créé : les aventures d'un Gaulois, les facéties d'un écolier prénommé Nicolas, et l'affection immense que portent à ces personnages des millions de lecteurs dont les yeux pétillent dès qu'ils voient apparaître sur une couverture le nom du père d'Anne – ce nom qui est aussi le sien, Goscinny. Mais pour se le réapproprier pleinement, encore faut-il bâtir une passerelle vers un imaginaire plus intime, cristallisé en un lieu dérobé, là ou se recueillent les quelques souvenirs fragiles d'un amour fou entre père et fille. Ce sont ces images-là, nichées dans le secret de sa mémoire, que l'auteur rassemble dans une quête fondamentale, avec l'aide de tous les pères de substitution qui l'ont suivie pas à pas.