Le prix littérature-monde à Anna Moï et Abdelaziz Baraka Sakin

Le prix littérature-monde qui récompense un roman français ouvert sur le monde a été décerné mercredi à la romancière francophone d'origine vietnamienne Anna Moï tandis que le prix littérature-monde étranger a été remis au Soudanais Abdelaziz Baraka Sakin.

Anna Moï a été récompensée pour Le venin du papillon (Gallimard), un récit tonique, à la fois sensuel et ironique, décrivant la vie d'une adolescente délurée et impertinente, Xuân, dans un pays jamais nommé mais qui ressemble furieusement au Vietnam des années 1960 pendant la guerre avec les États-Unis.

"C'est la récompense de dix années de travail", a réagi l'écrivaine, auteure notamment de Riz noir (2004), dont le roman a été publié en février après dix années de silence.

"Le venin du papillon a commencé à être écrit en anglais car j'avais des difficultés à exprimer en français des choses sexuées", a rappelé en souriant Anna Moï au cours d'une rencontre avec des journalistes. La première phrase de son roman est: "L'année où Xuân a vu ses nichons enfler, le moine s'est foutu le feu."

"C'était plus facile d'écrire d'abord cette phrase en anglais car cette langue n'est pas organiquement mienne alors que le français c'est quasiment ma deuxième langue maternelle. Il y a avait des tabous et j'avais du mal alors qu'en anglais j'étais libre", a-t-elle expliqué.

"C'est encore pire en vietnamien, mais en français j'avais du mal à parler de seins et de nichons et d'autres termes", ajoute la romancière âgée de 61 ans dans un éclat de rire.

 

Le Soudanais Abdelaziz Baraka Sakin, 54 ans, qui vit en exil en Autriche a été récompensé quant à lui pour Le messie du Darfour (Zulma), un roman paru en août en français et toujours interdit au Soudan.

A la fois drôle et tragique, ce livre nous plonge dans la vie de la Soudanaise Abderahman, jeune femme prête à tout pour venger les siens des milices Janjawids.

 

Les prix littérature-monde, créés en 2014 à l'initiative de l'Agence française du développement et d'Étonnants voyageurs, seront remis aux lauréats le 3 juin à l'occasion du festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo. Les deux lauréats se verront attribuer une dotation d'une valeur de 3.000 euros.