Le premier trophée de l'édition va à des éditeurs de mangas

Créé en 2003, Ki-oon est le quatrième éditeur de mangas en France (le premier indépendant). "Beyond the clouds" fait partie de son catalogue.
2 images
Créé en 2003, Ki-oon est le quatrième éditeur de mangas en France (le premier indépendant). "Beyond the clouds" fait partie de son catalogue. - © Courtesy of Ki-oon (bande-annonce Youtube)

Cécile Pournin et Ahmed Agne, cofondateurs d’AC Média, le principal éditeur indépendant français spécialisé dans le manga (éditions Ki-oon) mais aussi dans les romans jeunesse (Lumen) et les livres sur les jeux vidéo (Mana Books), ont reçu ce mardi le trophée d’éditeur de l’année. Ce trophée, premier du genre, a été créé par le magazine professionnel Livres Hebdo. Ce sont les lecteurs du magazine qui étaient appelés à choisir parmi cinq éditeurs sélectionnés par Livres Hebdo.

Au total, 13 "trophées de l’édition" (attribués selon trois suffrages différents : vote d’un jury interprofessionnel, vote de lecteurs, vote de la rédaction du magazine) ont été décernés au cours d’une cérémonie au théâtre de l’Odéon. Outre le trophée d’éditeur de l’année, la maison d’édition Le Tripode, éditeur notamment du livre "Le sillon" de Valérie Manteau (prix Renaudot 2018) ou "De pierre et d’os" de Bérengère Cournut (prix du roman Fnac 2019) a reçu le trophée de "petite maison d’édition de l’année". Spécialisées dans le livre d’art, les éditions Diane de Selliers ont reçu le prix spécial du jury, remis par la rédaction de Livres Hebdo.

Ahmed Agne et Cécile Pournin, tous les deux âgés de 43 ans, sont les fondateurs de Ki-oon, éditeur notamment de la série à succès "My hero academia" (plus de 1,6 million d’exemplaires vendus en France). Créé en 2003, Ki-oon est le quatrième éditeur de mangas en France (le premier indépendant). Il représente environ 10% des parts du marché du manga en France. L’an dernier, la maison a réalisé un chiffre d’affaires de 10,1 millions d’euros.

 

Avoir le cœur gonflé d’émotion

Issu d’une fratrie de six enfants, originaire d’une cité HLM de Trappes (Yvelines), Ahmed Agne a grandi entouré de livres. Dans un entretien publié par Le Monde, il racontait que son père, ouvrier mécanicien arrivé du Sénégal dans les années 1970, lui avait donné "une arme fabuleuse : une carte de bibliothèque". Diplômé de japonais, il rencontre Cécile Pournin, elle aussi passionnée de mangas et titulaire d’une maîtrise de japonais, sur les bancs de l’université. Fille d’enseignants, Cécile Pournin se rêvait traductrice par passion pour la littérature et les langues. Après deux longs séjours au Japon puis aux États-Unis, où elle enseigne un an à l’université, elle devient traductrice de l’anglais, notamment pour Flammarion et Pocket Jeunesse.

Tous deux décident en 2003 de créer AC Media, afin d’éditer leurs propres seinen (manga pour adultes). Naît alors le projet Ki-oon (qui signifie "avoir le cœur gonflé d’émotion"). Outre "My hero academia", le catalogue compte aujourd’hui des séries comme "A silent voice", "Beasters" ou encore des adaptations de chefs-d’œuvre de H.P. Lovecraft, signées par le mangaka Gou Tanabe. 

Plus d'informations sur le site de Ki-oon.