Le Médicis ajoute un titre à sa sélection

François-Henri Désérable
François-Henri Désérable - © Joël Saget/AFP

Le jury du prix Médicis a gardé jeudi les quatorze titres retenus dans sa première sélection, profitant de sa deuxième réunion pour en ajouter un quinzième.

Le roman repêché est "La Bosco" de Julie Mazzieri publié chez José Corti.

Les membres du Médicis ont également choisi 12 romans étrangers et 11 essais qui se disputeront le Médicis étranger et le Médicis essai le 9 novembre.

Le Médicis a prévu une ultime sélection le 30 octobre.

 

Voici la liste, par ordre alphabétique d'auteurs, de la deuxième sélection du Médicis pour les romans français:

  • Kaouther Adimi, "Nos richesses" (Seuil)
  • Jakuta Alikavazovic, "L'avancée de la nuit" (L'Olivier)
  • Delphine Coulin, "Une fille dans la jungle" (Grasset)
  • Louis-Philippe Dalembert, "Avant que les ombres s'effacent" (Sabine Wespieser)
  • François-Henri Désérable, "Un certain M. Piekielny" (Gallimard)
  • Arthur Dreyfus, "Sans Véronique" (Gallimard)
  • Brigitte Giraud, "Un loup pour l'homme" (Flammarion)
  • Anne Godard, "Une chance folle" (Minuit)
  • Olivier Guez, "La Disparition de Josef Mengele" (Grasset)
  • Mahir Guven, "Grand frère" (Philippe Rey)
  • Yannick Haenel, "Tiens ferme la couronne" (Gallimard)
  • Christophe Honoré, "Ton père" (Mercure de France)
  • David Lopez, "Fief" (Seuil)
  • Julie Mazzieri, "La Bosco" (José Corti)
  • Chantal Thomas, "Souvenirs de la marée basse" (Seuil)

 

Première sélection Médicis étranger:

  • Brit Bennett, "Le coeur battant de nos mères" (Autrement) traduit de l'anglais (USA) par Jean Esch
  • Renato Cisneros, "La distance qui nous sépare" (Bourgois) traduit de l'espagnol (Pérou) par Serge Mestre
  • Paolo Cognetti, "Les huit montagnes" (Stock) traduit de l'italien par Anita Rochedy
  • Han Kang, "Leçons grec" (Le Serpent à plumes) traduit du coréen par Eun-Jin jeong et Jacques Batilliot
  • Gouzel Iakhina, "Zouleikha ouvre les yeux" (Noir sur Blanc) traduit du russe par Maud Mabillard
  • Esther Kinsky, "La rivière" (Gallimard) traduit de l'allemand par Olivier Le Lay
  • Eka Kurniawan, "Les belles de Halimunda" (Sabine Wespieser) traduit de l'indonésien par Etienne Naveau
  • James McBride, "Mets le feu et tire-toi" (Gallmeister) traduit de l'anglais (USA) par François Happe
  • Zakhar Prilepine, "L'archipel des Solovki" (Actes Sud) traduit du russe par Joëlle Dublanchet
  • Juan Gabriel Vasquez, "Le corps des ruines" (Seuil) traduit de l'espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon
  • Colson Whitehead, "Underground Railroad" (Albin Michel) traduit de l'anglais (USA) par Serge Chauvin
  • Michael Winter, "Au nord-est de tout" (Editions du Sous-sol) traduit de l'anglais (Canada) par Emmanuelle et Philippe Aronson

Première sélection essais:

  • Frédéric Boyer, "Là où le coeur attend" (P.O.L)
  • Charles Dantzig, "Traité des gestes" (Grasset)
  • Shulem Deen, "Celui qui va elle ne revient pas" (Globe) traduit de l'anglais (USA) par Karine Reignier-Guerre
  • Carolin Emcke, "Contre la haine,Plaidoyer pour l'impur" (Seuil) traduit de l'allemand par Elisabeth Amerein-Fussler
  • François-Xavier Fauvelle, "A la recherche du sauvage idéal" (Seuil)
  • Catherine Millet, "Aimer Lawrence" (Flammarion)
  • Jacques Rancière, "Les bords de la fiction" (Seuil)
  • Philippe Sands, "Retour à Lemberg" (Albin Michel) traduit de l'anglais par Astrid von Busekist
  • Maud Simmonnot, "La nuit pour adresse" (Gallimard)
  • Nicholas Stargardt, "La guerre allemande portait d'un peuple en guerre 1939-1945" (Librairie Vuibert) traduit de l'anglais par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat
  • Pierre Vesperini, "Lucrèce" (Fayard)

 

L'an dernier, le prix Médicis avait récompensé Ivan Jablonka pour "Laëtitia ou la fin des hommes" (Seuil), Jacques Henric ("Boxe", Seuil) dans la catégorie essais et Steve Sem-Sandberg ("Les élus", Robert Laffont) dans la catégorie romans étrangers.

En 2015, Sophie Divry était en lice pour le prix Médicis 2015 avec "Quand le diable sortit de la salle de bain" :