Le livre d'art peut-il être numérique ?

Pol Bury
Pol Bury - © BOZAR

Le livre numérique est une véritable révolution dans l'univers littéraire, en revanche il n'est pas toujours plébiscité lorsqu'il s'agit d'abriter des formats plus graphiques comme la BD ou le livre d'art. 

 

Le site Lettres Numériques est allé à la rencontre de Gunther De Wit, responsable des catalogues d'exposition pour BOZAR dans le cadre des Rencontres de l'édition numérique le 18 mai. Y a-t-il un intérêt à faire des livres d'art en tout numérique ? C'est la question posée à M. De Wit. Lui se charge de trouver des éditeurs extérieurs qui prennent en charge la production et la distribution des catalogues d'art, dans les librairies belges et au-delà. Après avoir choisi l'éditeur adéquat, la rédaction débute avec les commissaires d'exposition et/ou des auteurs, chaque texte est traduit en français et néerlandais. 

 

Concernant la question du tout numérique, BOZAR ne s'y est pas encore résolu à cause d'un public réticent et de bénéfices faibles en rapport aux coûts avancés, pour M. De Wit il n'y a pas pour le moment un grand intérêt. En revanche, l'institution se dirige tout de même vers le numérique pour proposer sur son site des compléments aux livres d'art qui comprennent des infos supplémentaires et du matériel audio. Une version hybride entre papier et numérique qui semble fonctionner pour le moment même si M. De Wit travaille sur la question du format des catalogues.

 

L'article original de Loanna Pazzaglia est sur Lettres Numériques.