"Le funeste destin du docteur Frankenstein" : le fascinant mythe sur la vie et la mort décrypté sur Arte

“Le funeste destin du docteur Frankenstein” : le fascinant mythe sur la vie et la mort décrypté sur Arte
“Le funeste destin du docteur Frankenstein” : le fascinant mythe sur la vie et la mort décrypté sur Arte - © Tous droits réservés

L’histoire du premier roman de science-fiction et de son auteure, Mary Shelley, une jeune femme talentueuse et en avance sur son temps.

 

L’ouvrage écrit au début du XIXe siècle repose sur une peur commune à toutes les époques et toutes les sociétés : celle que sa créature se retourne contre soi. Si cela résonne particulièrement aujourd’hui avec les avancées technologiques, le roman Frankenstein date pourtant d’il y a deux siècles. Dans ce documentaire diffusé sur Arte, le réalisateur Jean Froment revient sur l’origine de l’écriture de ce roman à succès, visionnaire.

 

Mary Shelley est une jeune britannique de 19 ans, fascinée par la littérature. Alors qu’elle est en compagnie de son mari, l’écrivain romantique Percy Shelley et Lord Byron, elle répond à un défi lancé par ce dernier, qui consiste à écrie une histoire d’épouvante. Lors d’un rêve éveillé, Shelley a l’idée de narrer les aspirations d’un certain Victor Frankenstein, son désir d’immortalité et ses recherches en la matière. Il crée alors un monstre hybride qui va finir par prendre vie et se retourner contre le docteur lui-même. La fable est si bien écrite et les pérégrinations si haletantes que Mary Shelley publie son roman Frankenstein ou le Promethée Moderne en 1818. L’ouvrage n’aura ensuite de cesse d’inspirer et fasciner ses lecteurs. 

 

Le docteur Victor Frankenstein est un jeune étudiant en médecine particulièrement ambitieux et besogneux. Il rêve de trouver le secret de la vie et se prend d’une certaine manière pour dieu. Il cherche à redonner la vie à de la matière morte et assemble des bouts de cadavres ensemble pour leur donner forme humaine. Mary Shelley imagine ce processus et réinterroge la notion de mort, une idée qui lui serait venue à la fois de la perte de son premier enfant et de la narcolepsie de son père. Elle parvient avec ce roman exceptionnel à marquer à jamais l’histoire de la littérature et de la science-fiction. Puisque c’est bien elle qui imaginera le premier monstre du genre. 

 

 

Regardez “Le funeste destin du docteur Frankenstein” (2017) de Jean Froment sur Arte ou ci-dessous :