Le FBI a surveillé pendant des décennies des écrivains noirs américains

John Edgar Hoover
John Edgar Hoover - © BELGAIMAGE

Des documents de l'agence américaine de recherche FBI qui sont entrés récemment dans le domaine public montrent comment ce service, sous la direction de J. Edgar Hoover, a surveillé les vies et les travaux de nombreux écrivains noirs américains, a révélé lundi The Guardian. Le quotidien a interrogé le chercheur William Maxwell de l'Université Washington à Saint-Louis, qui publie un livre à ce sujet le 18 février prochain.

Maxwell estime que 106 écrivains afro-américains ont ainsi été surveillés par le FBI. La moitié de ces auteurs (51) ont été surveillés entre 1919 et 1972, lorsque Hoover dirigeait le FBI. Des dossiers de 3 à 1.884 pages ont ainsi été constitués. Selon le chercheur, ces surveillances reflétaient d'une part "la fascination personnelle de Hoover pour la culture noire" et, d'autre part, les liens supposés ou établis entre ces écrivains et le socialisme ou le communisme.


Belga