Le choix des chroniqueurs du lundi 8/10

David Van Reybrouck
3 images
David Van Reybrouck - © Tous droits réservés

Le "Livr(é)s à Domicile consacré à David Van Reybrouck a inspiré nos chroniqueurs, Laurent Dehossay et Michel Dufranne. Une fois de plus, vous ne serez pas déçus !

"Le Monde à l'endroit" de Ron Rash - Ed. Seuil

Travis Shelton, 17 ans, découvre un champ de cannabis en allant pêcher la truite au pied de Divide Mountain, dans les Appalaches. C'est un jeu d'enfant d'embarquer quelques plants sur son pick-up. Trois récoltes scélérates plus tard, Travis est surpris par le propritéaire, Toomey, qui lui sectionne le tendon d'Achille, histoire de lui donner une leçon.

Mais ce ne sera pas la seule de cet été-là: en couflit ouvert avec son père, cultivateur de tabac intransigeant, Travis trouve refuge dans le mobile home de Leonard, un prof déchu devenu dealer. L'occasion pour lui de découvrir les lourds secrets qui pèsent sur la communauté de Shelton Laurel depuis un massacre perpétré pendant la guerre de Sécession. Confronté aux ombres troubles du passé, Travis devra également affronter les épreuves du présent.

« Des femmes admirables – portraits acides » de Olivia Resenterra – Ed PUF

La littérature et le cinéma regorgent de personnages de femmes détestables. Certaines de ces femmes vouent aux hommes une haine tenace : l’altérité masculine leur fait horreur. Bien souvent ce sont les mêmes qui méprisent également les autres femmes : la haine de l’homme est une haine de son propre sexe. D’autres (mère vertueuse, martyre ou suffragette) se sentent investies d’une mission qui consisterait à féminiser le monde.