Le "Bad Sex in Fiction Award" annulé par égard pour les lecteurs et lectrices

Il faudra patienter jusqu’à l’année prochaine pour découvrir les prochains lauréats du "prix littéraire le plus redouté de Grande-Bretagne". L’édition 2020 du Bad Sex in Fiction Award, qui récompense les pires scènes érotiques de la littérature anglaise, a été annulée pour la première fois en dix ans.

Les éditeurs du magazine Literary Review, qui organisent le prix littéraire depuis 1993, ont annoncé que cette décision difficile avait été prise par considération pour les amateurs et amatrices des belles-lettres.

Les juges ont estimé que le public avait subi suffisamment de mauvaises choses cette année, pour ne pas être exposé en plus à de mauvaises scènes de sexe

Les organisateurs du prix ont insisté sur le fait que cette annulation ne doit pas être une excuse pour donner recours à ses pires instincts littéraires.

Les mesures sanitaires donnant lieu à toutes sortes de nouvelles pratiques sexuelles, les juges anticipent un boom des participations l’année prochaine

Comme son nom l’indique, le Bad Sex in Fiction Award rend "hommage" aux pires scènes de sexe de la littérature anglophone. Et en particulier aux "passages érotiques mal écrits, redondants ou qui nous font grincer des dents". Un faux pas littéraire qu’ont commis des auteurs primés tels que Stephen King, Haruki Murakami, et Salman Rushdie, qui ont été finalistes du "prestigieux" prix.

Les lauréats du Bad Sex in Fiction Award accueillent souvent cette distinction avec humour. D’autres comme Morrissey le prennent avec beaucoup moins de philosophie… Suite à sa victoire en 2015 pour son roman List of the Lost, l’ancien chanteur des Smiths avait déclaré qu’il était "préférable de garder une distance indifférente" vis-à-vis de "ces horreurs répugnantes".