Jean Van Hamme – Mémoires d'écriture

JVH
JVH - © Bamboo - 2015

Un scénariste majeur du XXème siècle se livre et tire dans le tas...

Difficile d'être passé à côté d'au moins un de ses albums ou personnages. Entre XIII, Thorgal et Largo Winch, Van Hamme a encore réussi à placer du Blake & Mortimer, Les Maîtres de l'Orge ou encore le Grand Pouvoir du Chninkel. Bref une carrière bien remplie et quelques millions d'albums au compteur pour le conteur.

L'autobiographie qui sort chez Grand Angle propose donc un retour sur son parcours et ses débuts. De comment d'ingénieur commercial il est devenu nègre pour la Sabena, vendeur d'Epoxy puis romancier avant de se lancer dans le scénario de BD. Avec une carrière comme la sienne, difficile de ne pas se laisser aller à une autosatisfaction assumée. Il ne s'en cache pas, il est plutôt content de lui et le dit, toutefois, le tout passe car sa plume est alerte et son écriture ne manque pas d'humour.

Chaque court chapitre largement illustré de photos ou de dessins offerts par ses dessinateurs revient sur un aspect de sa vie et sur ses rapports parfois houleux avec ses dessinateurs, car Van Hamme balance à tout va. Chapitre après chapitre, Dany, Mitteï, Aidans et d'autres en prennent pour leur grade. Entre parole donnée non respectée, ego surdimensionné et contrats inexistants, le scénariste règle ses comptes, lui qui au début de sa carrière fut fréquemment ouvertement oublié sur les couvertures des albums qu'il écrivait. Il le dit lui-même, "l'époque était différente", n'empêche, JVH flingue au gros calibre et dézingue encore au passage le monde du cinéma et les adaptations plus ou moins calamiteuses de son œuvre.

Au final le livre est intéressant par le point de vue de scénariste porté sur le monde de la BD et par les -malheureusement trop rares- secrets de fabrication livrés sur son métier.

 

En bref : intéressant pour l'aspect historique et la vision portée par un scénariste sur son métier.

 

Jean Van Hamme – Mémoires d'écriture chez Bamboo/Grand Angle

 

Denis MARC