Frida Kahlo – Sexe, Communisme et 3ème art

Frida Kahlo
3 images
Frida Kahlo - © Delcourt - Balthazar & Cornette - 2015

Une biographie surprenante de la peintre mexicaine la plus célèbre.

Mexique, 1937. Léon Trotsky, dit "Barbichette", fuit le régime de Staline. Lui qui fut un artisan du communisme est accusé par le pouvoir soviétique d'être à la fois un espion britannique, un suppôt du capitalisme et de comploter contre le père Joseph. Accueilli sous le statut de réfugié politique, il trouve refuge avec son épouse chez Diego Rivera, peintre et époux de Frida Kahlo, dont la renommée commence à poindre. Jusqu'à son assassinat en 1940, Trotsky vivra avec les Rivera-Kahlo une vie de légende vivante pour le groupe de communistes anti-staliniens qui l'héberge. Dans ce couple très "libéré" de peintres, il trouve une place qui lui convient parfaitement, sautant sur à peu près tout ce qui porte jupon…

 

Une biographie dessinée de Frida Kahlo, c'est une première. N'attendez pas toutefois une analyse de son œuvre ou de ses inspirations dans cet album fort plaisant mais qui fait bien plus la part belle aux destins des trois personnages centraux et leurs rapports à l'Internationale Communiste qu'à l'œuvre de la belle Frida elle-même. Il faut d'ailleurs attendre le bon troisième tiers du volume pour voir Frida célébrée internationalement et rencontrer aux hasards des salons Picasso, André Breton ou Marcel Duchamp.

Jean-Luc Cornette au scénario dépeint donc une Frida loin de son image habituelle d'artiste torturée et prisonnière de son propre corps. Au contraire, il évoque une femme très libre d'esprit, au langage fort cru, qui baise - soyons dans le ton - avec tous les mâles qui passent à sa portée. Il inscrit plus son récit dans une perspective politique qu'artistique avec la présence du très obsédé Léon devenu ennemi du "petit père des Peuples". C'est intéressant mais les amateurs de l'œuvre de Kahlo en seront - un peu - pour leurs frais.

Une utile biographie des personnages principaux vient terminer l'album.

 

Au dessin, Flore Balthazar réalise des planches débordantes de couleurs, à l'image cette fois des toiles de la Mexicaine, mais au trait moins perturbant que celui de ses tableaux. Son découpage est d'un grand classicisme et son trait ne manque pas de charme.

 

En bref : un portrait décalé d'une femme étonnamment libre pour son époque.

 

Frida Kahlo par Flore Balthazar et Jean-Luc Cornette chez Delcourt coll. Mirages

 

Denis MARC