Femmes en Résistance – Sophie Scholl

Sophie Scholl
2 images
Sophie Scholl - © Casterman - Veber & Hautière - 2014

La Rose Blanche contre la croix gammée – le combat d'une étudiante.

Dans le tome 2 de cette tétralogie imaginée par Régis Hautière mais basée sur des faits biens réels mettant en scène des femmes courageuses au destin tragique, on suit les traces de la jeune Sophie Scholl. Etudiante en biologie de l'Université de Munich, et bien qu'elle eut été membre des Jeunesses Hitlérienne, elle prend, par les témoignages de son frère infirmier sur le front de l'Est, conscience assez tôt de la barbarie nazie à l'égard des Juifs. Aidée d'un groupe d'amis étudiants comme elle, prenant pour nom "La Rose Blanche", elle imprime et distribue des tracts anti nazis. Il ne faut bien sûr pas longtemps pour que le régime fasciste s'en préoccupe et envoie sur place une enquêtrice chargée de mettre fin à cette attaque en règle de sa toute-puissance. Finalement arrêtée, elle sera guillotinée le jour même de son procès.

 

Mêlant habilement vérité historique et roman, Hautière (Adam Clarks – Périco) évite l'écueil toujours risqué de vouloir être trop didactique. Si dans nos contrées le nom de Sophie Scholl ne doit pas dire grand-chose à grand monde, elle fut pour la RFA une héroïne dont le pays avait bien besoin face à une RDA auto-érigée en symbole de la résistance. L'hommage qu'il rend à cette toute jeune fille lui fait à la fois justice et rappelle - comme le montre encore l'actualité récente - que les étudiants ont souvent été victimes des oppressions d'un pouvoir, qu'il soit fascisant ou simplement corrompu.

 

Ce deuxième album de la série est dessiné par Marc Veber. Son trait rappelle parfois celui d'une Annie Goetzinger pour les visages de femmes. Dans une mise en page classique et plaisante, il soigne tant les décors que les personnages. L'ensemble est fort agréable à lire en dépit des circonstances historiques.

 

En bref : une série à la fois palpitante et bien ancrée dans la réalité historique.

 

Femmes en Résistance – Sophie Scholl par Veber et Hautière chez Casterman.

 

Denis MARC