Explicite - Carnet de tournage…d'un porno

Olivier Milhaud, scénariste de livres "jeunesse", est un ami de Jean Guilloré. Pardon. Pour les initiés : Olivier Milhaud est un ami de "John B. Root", réalisateur de porno de son état. John propose un jour à Olivier de participer au tournage de son prochain film "Mangez-Moi" avec Coco Charnelle, Jasmine Arabia et Katia dé Lys entre autres (les connaisseurs apprécieront). Après s'être assuré -et avoir rassuré son épouse- que ses scènes seront exclusivement habillées, il accepte d'endosser le rôle d'un policier sous le nom d'acteur de Roman Roquette. Le scénariste qui est en lui va profiter des pauses entre deux prises pour remplir son carnet de note des confidences des uns et des autres. Apprenant les termes spécifiques aux métiers du cinéma et du métier d'acteur du X en particulier, il fait son éducation… et la nôtre.

 

Sur un sujet pareil, il était délicat de réaliser un album grand public et de ne pas tomber dans le scabreux. Olivier/Roman y arrive en maniant avec dextérité un humour et un détachement omniprésent, le tout servi par une galerie de personnages hauts en couleurs. Les conversations auxquelles il assiste frisent le surréalisme par la crudité -mais jamais la vulgarité- avec laquelle les acteurs parlent de leur métier, de leurs projets, de la prochaine scène à tourner… comme si leur profession était la plus banale du monde. Le monde du porno n'est toutefois pas toujours aussi angélique que décrit dans l'album, ce que reconnaissent d'ailleurs les actrices elles-mêmes. Milhaud n'hésite d'ailleurs pas à décrire les difficultés des uns et des autres pour gagner leur croûte et rester au sommet de l'affiche dans un milieu où les carrières sont courtes.

 

Le dessin est assuré par Clément Fabre, son trait tout en rondeur donne aux personnages une bonhommie qui renforce l'humour du scénario et des situations. Tout en pudeur – non, il n'y a pas de scènes "hard" dans l'album – malgré l'ambiance forcément décontractée du tournage, il donne le sentiment de se trouver dans un camping où "naturistes" et "habillés" coexisteraient sans problèmes.

 

Au final, on a un album au sujet inédit, plein d'humour, de confidences et de pudeur raconté par un candide qui trouve le juste milieu entre la vérité toute nue et les amitiés liées sur le tournage.  On notera encore la dernière planche de l'album : petit bijou de drôlerie.

 

En bref : drôle, original et à mettre entre –presque- toutes les mains.

 

Explicite – Carnet de tournage par Fabre et Milhaud (Préface de John B. Root) chez Delcourt/Mirage

 

Denis MARC

2 images
Explicite © Delcourt - Fabre & Milhaud - 2015