Excuses de la BBC après des plaisanteries sur Hirohisma et Nagasaki

La BBC a présenté samedi des excuses aux téléspectateurs japonais pour la diffusion de plaisanteries sur un Japonais décédé l'an dernier après avoir survécu successivement aux bombardements atomiques de Hiroshima et de Nagasaki. Au cours d'une édition de l'émission satirique "QI" diffusée en décembre en Grande-Bretagne, des animateurs ont évoqué sur un ton humoristique la destinée de Tsutomu Yamaguchi.

Ce Japonais, mort en 2010 à l'âge de 93 ans, se trouvait en voyage d'affaires à Hiroshima le 6 août 1945 quand la ville a été détruite par la première bombe atomique larguée par les Etats-Unis. Il a été grièvement brûlé. Le lendemain, il prenait le train pour regagner la ville où il résidait, Nagasaki, qui fut bombardée trois jours après.

Yamaguchi était le seul Japonais à avoir été reconnu comme survivant des deux bombardements atomiques par les autorités de son pays.

"Eh bien, cet homme est le plus malchanceux du monde, ou le plus chanceux, selon le point de vue où on se place", a plaisanté le présentateur Stephen Fry. "Est-ce que le verre est à moitié vide ou à moitié plein? ", a enchaîné un participant, Rob Brydon. "En tout cas, il est radioactif. Donc ne le buvez pas". 

Un autre participant, Alan Davies, s'est demandé, lui, pourquoi Yamaguchi n'avait pas été tué à Hiroshima. "La bombe lui est tombée dessus et a rebondi? ", a-t-il avancé. En tout cas, après une pareille expérience, "il n'a plus jamais pris le train, je peux vous le dire", a-t-il ajouté.

Belga