Eliane Tillieux réfléchit sur la manière de "Saisir nos chances" dans son premier livre

Eliane Tillieux, ministre wallonne de la Santé, de l'Action sociale et de l'Egalité des chances
Eliane Tillieux, ministre wallonne de la Santé, de l'Action sociale et de l'Egalité des chances - © DENIS VASILOV - BELGA

"Saisir nos chances", c'est le titre du livre d'Eliane Tillieux, ministre wallonne de la Santé, de l'Action sociale et de l'Egalité des chances présenté mercredi à la presse à Namur. Pour Eliane Tillieux, saisir sa chance, c'est saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent, un état d'esprit qu'il faut transposer vers le collectif, selon elle.

Eliane Tillieux décrit son ouvrage comme une réflexion sur des sujets en rapport avec ses compétences ministérielles.

L'ouvrage, dont la préface est écrite par le premier ministre Elio Di Rupo, n'est pas exhaustif, précise-t-elle. Il s'agit de dialogues éclairants et concrets visant à changer nos visions du monde. Pour l'écrire, elle a invité des personnalités de longue date ou rencontrées plus récemment qui l'ont marquée.

On retrouve Willy Taminiaux, qui a été sénateur, député et ministre, le professeur Jean Petermans qui travaille dans un des plus importants services de gériatrie, le professeur Arsène Burny spécialisé en biologie moléculaire et connu comme le "père du Télévie", le professeur en psychologie politique René Zayan, la commissaire européenne chargée de la Justice Viviane Reding, Claude-Michel Loriaux, démographe et socio-économiste, Christine Mahy, secrétaire générale du réseau wallon de lutte contre la pauvreté, Simone Susskind, militante et fille d'immigrants juifs, et Jacques Rifflet, ancien professeur d'Eliane Tillieux.

L'ouvrage de 207 pages se termine par quelques exemples d'actions significatives réalisées pendant ses cinq années comme ministre. L'ouvrage est édité aux Presses universitaires de Namur (collection Univer'Cité) et coûte quinze euros.


Belga