Du papier au numérique : l'évolution de la lecture

Kadath
Kadath - © YouTube

 

La technologie s'est emparée de notre quotidien, une part importante de nos activités a changé avec elle. C'est le cas de la lecture. La manière de lire un livre est en train de migrer vers le numérique, preuve en est avec ces technologies, qui ont été soulignées dans un article de Lettres Numériques.

 

L'ebook est le premier objet à avoir fait basculer la lecture dans le numérique. Avec l'ebook c'est la possibilité d'ajout d'images, vidéos, sons, liens etc au sein même du livre. Comme le souligne Gaëlle Noëson, de nombreux projets ont dès lors pris à leur compte cette technologie notamment "Kadath, le guide numérique de la Cité inconnue" de Walrus Studio et Mnémos Editions, mais aussi les guide MAF. L'ebook enrichi a grandement évolué avec l'arrivée de l'ePub 3 et ses possibilités spécialement pour la littérature jeunesse. 

 

Des éditions jeunesse font aussi appel désormais à la réalité augmentée comme Albin Michel JeunesseMargot pour rendre le sujet encore plus vivant et captiver le lecteur. A cela s'ajoute une interactivité qui rend l'expérience de lecture encore plus active, une tablette est nécessaire pour cette technologie. Enfin la réalité virtuelle fait ses armes dans le domaine littéraire avec des applications comme Motion Books, qui promet une immersion totale et des vues panoramiques à 360° en plus d'effets sonores, pour peu d'être coiffé d'un casque type Samsung Gear VR ou Oculus Rift. De nombreux projets se développent pour donner une autre dimension à la lecture, qui du coup se rapproche des autres médias comme le cinéma ou le jeu vidéo. Reste à savoir aujourd'hui si le lecteur a envie ou besoin d'être immergé dans une telle expérience de lecture puisque les technologies s'annoncent de plus en plus poussées. Il semble que cela pourrait capter l'attention des jeunes enfants ou adolescents et leur donner le goût à la lecture qu'ils pourraient perdre car sans cesse plus proches de la technologie.

 

L'article original de Gaëlle Noëson.