"Dessins d'architecture", un ouvrage de référence depuis l'Antiquité à nos jours

"Dessins d'architecture", un ouvrage de référence depuis l'Antiquité à nos jours// Musée Guggenheim à Bilbao
"Dessins d'architecture", un ouvrage de référence depuis l'Antiquité à nos jours// Musée Guggenheim à Bilbao - © txlopez/Pixabay

L'architecte britannique Helen Thomas, attachée au "Victoria and Albert Museum" de Londres, vient de publier, aux éditions "Phaidon", un ouvrage qui évoque la longue histoire des "Dessins d'Architecture", de l'Antiquité à la période contemporaine.

Tout au long de l'Histoire, les architectes ont eu recours au dessin pour préparer et mettre en forme leurs projets, peaufiner leurs recherches et exprimer en fin de compte leur vision du monde et de la société.

L'auteure propose de découvrir plus de 250 des plus significatifs dessins d'architecture toutes époques confondues. Elle plonge le lecteur au cœur même du processus de la création architecturale, mettant en lumière, par la même occasion, la portée artistique intrinsèque de ce type de dessin.

Les dessins évoqués ont toutefois des objectifs et des "consistance" différents car réalisés avant, pendant ou après les travaux exécutés ou à réaliser. Mais ils ont tous la même vocation: susciter les contours du monde. Il y a ici des esquisses encore approximatives qui fixent une idée en pleine conception, ou alors des rendus plus "sophistiquées" puisque destinés à séduire de potentiels clients, ou encore des compositions très détaillées avec une pléiade de fournitures ornementales qui relèvent franchement des Arts plastiques.

Les exemples choisis confirment que le dessin, non seulement inspire, mais aussi préfigure l'esthétique formelle du monde à construire. Helen Thomas s'attache en tout cas à présenter des édifices de renommée mondiale mais aussi des projets plutôt confidentiels, voire utopiques.

On trouve ici l'un des plus anciens dessins d'architecture connu à ce jour, datant de 2130 avant notre ère et sculpté dans le giron de pierre d'une statue sans tête. Bien d'autres curiosités sont à découvrir tels les plans impeccablement cartographiés de la citadelle de Lille, la modélisation avant-gardiste des volutes aériennes du Musée Guggenheim à Bilbao ou encore un collage artistique sensé représenter une ville imaginaire, complexe et hyper-structurée, un tableau abstrait composé d'aplats préfigurant un lotissement préfabriqué, ou encore une estampe japonaise illustrant l'ordonnancement millimétré de la vie à la Cour impériale.

L'ouvrage propose de découvrir les dessins par paires se faisant écho. De cette manière, il stimule le jeu des correspondances et met en relief les similitudes et les contrastes architecturaux entre diverses époques , styles et lieux géographiques : du classicisme antique au constructivisme formel, de l'esquisse élaborée au plan très détaillé, des arabesques orientales aux lignes brisées de l'Occident. Mais l'auteure permet également à ses lecteurs de découvrir que les mêmes techniques de représentation ont été utilisées à des époques et par des cultures parfois très éloignées.

En tout cas, l'ouvrage réunit des réalisations de créateurs parmi les plus visionnaires et, entre autres, de Michel-Ange à Frank Gehry (Etats-Unis), de Léonard de Vinci à Moon Hoon (Corée), de Raphaël à Walter Gropius (Allemagne), de Otto Wagner (Autriche) à Alexandre Brodsky (Russie), de Louise Bourgeois (franco-américaine) à Tadao Ando (Japon), d'Oscar Niemeyer (Brésil) à Zaha Hadid (irako-britannique), de Le Corbusier (franco-suisse) à Norman Foster (Royaume-Uni) ou encore de Ettore Sottsass (Italie) à Ludwig Mies van der Hohe (germano-américin) et Ricardo Bofill (Espagne).