De Haruki Murakami à Craig Davidson, les romans étrangers à ne pas manquer à la rentrée

Haruki Murakami, L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage
5 images
Haruki Murakami, L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage - © ©All rights reserved

Temps fort de l'édition, la rentrée littéraire s'annonce très riche avec la présence d'auteurs phares de renommée internationale comme Haruki Murakami ou encore Thomas Pynchon. Voici une sélection de romans incontournables parmi les 203 romans étrangers attendus dès la fin du mois d'août.

Haruki Murakami, L'Incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage

L'auteur japonais publie en France un livre sorti en avril 2013 au Japon et vendu à 1 million d'exemplaires en moins de deux semaines. Le roman raconte l'histoire de Tsukuru Tazaki et de ses amitiés. L'auteur oscille entre le passé et le présent, le rêve et la réalité dans cet ouvrage qualifié par les critiques de "réaliste".
Belfond (4 septembre) - 23 euros

Thomas Pynchon, Fonds Perdus

Le mystérieux Thomas Pynchon, l'un des plus grands noms de la littérature anglo-saxonne contemporaine, revient avec un roman complotiste plaçant en toile de fond les attentats du 11 septembre. Dans cet ouvrage qui décrit une Amérique tourmentée, il suit Maxine, inspectrice des fraudes et jeune mère new-yorkaise à la vie amoureuse compliquée.
Seuil (21 août) - 24 euros

Siri Hustvedt, Un Monde flamboyant

Auteure de la scène littéraire américaine, la romancière Siri Hustvedt, épouse de Paul Auster, livre un thriller intellectuel sur la disparition d'une artiste new-yorkaise peu connue mais puissante.
Actes Sud (3 septembre) - 23 euros

Margaret Atwood, MaddAddam

Après "Le Dernier Homme" et "Le Temps du déluge", la Canadienne Margaret Atwood clôt sa trilogie avec "MaddAddam". Ce roman d'anticipation se déroule dans un monde où les humains ont été en grande partie exterminés par une épidémie. Les survivants devront s'unir pour lutter contre les menaces et sauver l'humanité.
Robert Laffont (21 août) - 23 euros

Craig Davidson, Cataract City

L'écrivain canadien, qui s'est fait connaître avec un recueil de nouvelles, "Un goût de rouille et d'os (Albin Michel, 2006), adapté à l'écran par Jacques Audiard en 2012, revient avec un roman puissant sur la violence et l'amitié.
Albin Michel (21 août) - 22,90 euros

 

AFP Relax News