D'où vient l'expression "tomber dans les pommes" ?

Quand on y pense, cela doit être si douloureux de tomber dans des pommes !

En partant du principe qu’il n’y a aucun rapport entre ce fruit délectable et l’évanouissement, comment cette expression a-t-elle pu voir le jour ?

Une déformation linguistique

Selon l'INA (Institut National de l'Audiovisuel), "pommes" serait une en réalité une déformation du mot "pâme". Issu de l'ancien français, le verbe "se pâmer" signifie encore aujourd’hui "perdre connaissance", selon le linguiste Bernard Cerquiglini.

"Pâme" se serait mué en "pommes" au passage du langage soutenu à celui du peuple. Mais ce premier n'aurait pas complètement déserté la langue française puisque l'expression "tomber en pâmoison", du XVIIe siècle, existe encore comme l'équivalent de "tomber dans les pommes".

Serait-ce George Sand qui l'a dit, aussi ?

À côté de la déformation linguistique, d’autres attribuent l’expression à la romancière George Sand française qui a écrit dans une lettre : "être dans les pommes cuites" pour désigner un état de fatigue extrême.

Selon cette théorie, l’expression aurait été reprise et déformée jusqu’à obtenir l’expression "tomber dans les pommes", bien connue de tous aujourd’hui.