Cupidon 22: Une copine pour Cupidon

2 images
- © rtbf

Cupidon: une série bon-enfant, alliant humour et poésie amoureuse.

Pour ce vingt-deuxième volume de sa série fétiche, le dessinateur Malik s'est séparé du prolifique scénariste Cauvin et a changé d'éditeur. Désormais, Malik se retrouve seul aux commandes de cette série tous publics, qui nous fait voyager, du paradis à la terre, sur les chemins de l'amour. Des chemins balisés par le dessin tout en rondeur, tout en finesse également, de ce dessinateur, vieux routier de la bande dessinée, à l'aise tant dans le réalisme âpre et dur (Archie Cash, Johnny Paraguay...) que dans l'humour bon-enfant, comme ici.


Le paradis, réinventé par Malik, est souriant. Et Saint-Valentin y est, bien évidemment, présent tout au long de l'album. Cette présence, Malik l'a voulue.



Outre le dessin, Malik s'est donc attelé également au scénario. Et même s'il y a parfois une faiblesse au niveau des "chutes" des différents gags qui peuplent cet album, on sent cependant chez l'auteur une liberté de ton qui n'était pas toujours présente dans les précédents volumes, une liberté d'imagination, aussi, assez neuve, comme il le dit lui-même.



On découvre ainsi des personnages qui n'ont rien d'enfantin dans ce vingt-deuxième chapitre des aventures de l'ange de l'amour! Il y a Marilyn Monroe, Landru, et même Hitler. On pourrait croire, dès lors, que l'accessibilité au jeune public pourrait s'en ressentir, mais il n'en est rien. Malik réussit à nous offrir plusieurs niveaux de lecture, et aucun d'entre eux ne peut choquer le jeune lecteur.



La bande dessinée est un art d'abord et avant tout populaire. Et Malik fait partie de ces auteurs qui se construisent une carrière loin des salons pédants où il faut s'ennuyer pour se donner l'illusion d'être heureux. C'est un dessinateur dont les sourires ne demandent qu'à se partager avec le plus grand nombre.

Jacques Schraûwen

Cupidon 22: Une copine pour Cupidon - par Malik - Editions Joker