Comment se déconnecter ? Méditer ou… lire des livres

En juillet, les magazines multiplient les listes de rattrapage. Tous les livres que vous n’avez pas eu le temps de lire le reste de l’année. Et si c’était tous les jours l’été ?

4 images
© Sosoa from Photomelia

Lire des bouquins ? je n’ai pas le temps. Mais comme tout problème a sa solution… ça devrait pouvoir s’arranger !

Des mails, des tweets, des messages, des posts, des pages.

Contrairement à l’idée répandue, avec la multiplication des écrans et des canaux de communication, on lit plus qu’auparavant. Un rapport de l'Université de Californie montre que nous consommons plus de 100 000 mots par jour. Mais on lit utile. Se plonger dans un livre, s’immerger dans un univers, faire fonctionner son imaginaire, faire carburer son cerveau droit c’est autre chose. Et ça s’appelle le plaisir. Alors pas le temps pour le plaisir ?

Neil Pasricha, auteur optimiste du best seller The Book of Awesome qui nous rappelle que " les meilleures choses de la vie sont gratuites ", a quelques bons conseils pour augmenter votre score lecture (même si c’est tout sauf une compétition) :

Premier constat : une découverte du XXe siècle nous apprend qu’un smartphone a une fonction " Ne pas déranger " et à même la capacité de se mettre sur Off.

Six conseils gratuits

1 – Lisez sur un support qui ne fait rien d’autre ! préférez le papier, la liseuse et le livre audio à la tablette. Vous ne serez pas tenté d’ouvrir le mail ou le message que vous venez de recevoir.

2 - Si vous lisez des essais, classer les par thème, ça vous permettra de faire des liens entre eux et de revenir sur celui que vous avez – lâchement- abandonné.

3 – adoptez le rituel de la lampe frontale. Découvrez le plaisir de lire au lit avant de sombrer dans les bras de Morphée. Neil Pasricha conseille d’utiliser une lampe rouge qui favoriserait la production de mélatonine. Et les lumières vives ont l'effet inverse. Donc, pour être détendu, évitez les écrans lumineux (sauf si vous lisez Stephen King).

4- vivez entouré de livres. Laissez-les traîner sur la table du salon, allez en bibliothèque pour renouveler le stock, roman, récit de voyage, bd: élargissez vos horizons, cachez la télécommande ! Ça peut faire du bien à tout le monde. 

4 images
© BELGA PHOTO BENOIT DOPPAGNE

5- faites confiance à votre libraire. Il/elle est la personne qui a lu plus que vous. En dialoguant, elle apprend à connaître vos goûts littéraires et pourra vos conseiller parmi une offre pléthorique. Et en bonus, vous serez moins soumis à la pression du marketing des nouveautés.

6- Un dernier conseil, à prendre ou à laisser : réduisez vos sources d’informations. Selon le politologue Herbert Simon, cité par Neil Pasricha, notre potentiel d’attention étant limité, il est préférable de se concentrer sur quelques sources d’informations plutôt que multiplier les abonnements et les newsletters où vous lirez plusieurs fois la même.

Les vacances seraient-elles la seule occasion propice à la lecture ? Ce serait même peut-être l’inverse. Rêver le nez en l’air, aller au hasard… comme le chantait Françoise Hardy.

4 images
© Tous droits réservés