Chantal Pelletier s'est penchée sur le destin de Simone Signoret

Chantal Pelletier
Chantal Pelletier - © Busc

Rencontre avec Chantal Pelletier

 

Ce n'est pas une biographie, ce n'est pas chronologique, ce n'est pas non plus un roman, ce sont des moments de la vie de Simone Signoret, qui vous ont interpellés ?

Je crois que j'ai essayé de mener une sorte d'enquête personnelle, pas du tout auprès des gens qui ont connu Signoret, simplement en cherchant dans ses éléments de filmographie, de biographie, pour comprendre de quelle trempe pouvait être une femme qui en quelques décennies, était passée de jolie blonde à grand homme en fait.

Cette jolie blonde c'est l'actrice des débuts, couronnée par "Casque d'Or", avec ce visage lumineux, folle amoureuse de Montand qu'elle vient d'épouser. Et puis le grand homme c'est le grand personnage populaire qu'elle incarnait à la fin de sa vie, aimée du public et des critiques, écrivaine à succès, reconnue, et une voix qui savait se faire entendre parmi les intellectuels comme Sartre, ou Foucault.

C'est aussi une carrière en deux temps. A partir de la sortie du Chat, elle assume une nouvelle carrière de femme âgée, où elle gagne en humanité et en authenticité. Et j'ai essayé de comprendre comment s'est fait cette transformation.

 

Le couple qu'elle forme avec Montand, malgré les incartades masculines, est soudé par un engagement politique commun. Mais elle est capable de rester en retrait ?

Au début de sa relation avec Montand, elle est tellement entière qu'elle songe à arrêter sa carrière. Mais elle n'abandonnera finalement jamais, même si elle fait quelques pauses. Alors suivre leur cheminement politique entre les années 50 et 70, c'est assez romanesque. Entre le Maccarthysme américain, le communisme soviétique, où ils sont compagnons de route, et leurs doutes. Et puis ils font des choix d'engagement comme "L'Aveu" de Costa Gavras, et arriveront toujours à garder une forme d'authenticité, même s'ils reconnaissent s'être trompés et avoir été aveuglés par une propagande, comme bon nombre d'Européens d'ailleurs.

Chantal Pelletier-Signoret ou la traversée des apparences, un bel hommage à l'actrice Simone Signoret