Cet été, les polars sont à l'honneur !

Cet été, les polars sont à l'honneur !
11 images
Cet été, les polars sont à l'honneur ! - © Eskemar - Getty Images/iStockphoto

Pour vous accompagner durant l'été, l'équipe de Livr(é)s à Domicile vous a sélectionné dix romans et bande-dessinées. Des polars sanglants, effrayants et parfois cyniques ; des essais stylistiques et un soupçon de Belgitude…

Sous le platane, les polars à lire en terrasse :

"Quand sort la recluse", Fred Vargas, Flammarion

Tout Vargas est là. Cette écriture sèche, précise et toujours ironique. Cette construction intelligente. Ce recours aux personnages fétiches, famille en miroir de la romancière. Quand les morts s’amoncellent et que le venin des araignées ne suffit pas à expliquer les décès, c’est toute la ménagerie de Vargas qui se met en branle.

En lire un extrait.

"Si belle, mais si morte", Rosa Mogliasso, Finitude

Ils ont tous vu ce corps près de la rivière, chaussé d’escarpins rouges. Mais pour des raisons qui leur sont propres, aucun d’entre eux n’a appelé la police. Une romancière italienne ausculte nos petites lâchetés.

Découvrir les premières lignes.

"Seules les bêtes", Colin Niel, Rouergue Noir

C’est un roman choral. Cinq voix qui vont emmener le lecteur du Massif Central vers l’Afrique. Exit, donc, la Guyane qui a fait le succès "identitaire" des trois premiers romans de l’auteur. Reste la manière, brillante, de raconter une histoire, de tisser une intrigue. Et de faire parler les différents protagonistes.

En parcourir les premières pages.

Voir "La Joute", le moment de Livr(é)s à domicile
durant lequel des livres sont présentés en quarante secondes.

"Calcaire", Caroline De Mulder, Actes Noirs

Truffé d’expressions flamandes traduites de manière littérale — ce qui confère à ce livre un ton décalé et drôle —, ce polar vaut avant tout pour la qualité de son écriture. De Mulder est une auteure majeure d’aujourd’hui. Elle sait domestiquer les mots, leur faire faire de savants numéros de cirque. Et le noir lui va comme un gant.

Lire les premières pages.

"Zanzara", Paul Colize, Fleuve Noir

Lire Colize, c’est s’exposer au rapt ! Quand il vous prend, il ne vous lâche plus. Cette fois, on suit les hauts et les bas de l’enquête d’un jeune pigiste du journal Le Soir, tête brûlée qui ne vit que pour l’adrénaline. Une plongée très bien documentée dans le monde des mercenaires.

Découvrir un extrait.

"L’effet domino", François Baranger, Bragelonne

Un tueur en série glace d’effroi le Paris des années 1900. D’autant qu’il s’attaque aux familiers des vedettes de l’époque.

En lire un extrait.

"Aveu de faiblesse", Frédéric Viguier, Albin Michel

Yvan est un adolescent laid et idiot, le suspect idéal lorsqu’on retrouve son petit voisin assassiné. Un roman noir et drôle, cynique bien comme il faut.

L'équipe de Livr(é)s à domicile présente le livre
en quarante secondes, montre en main.

"Fermé pour l’hiver", Jorn Lier Horst, Série Noire

La face sombre de l’âme scandinave...

"Dark Night, Une histoire vraie", Paul Dini & Eduardo Risso, Urban (BD)

Quand un des scénaristes de Batman se rend compte, au soir d’une agression, que les super-héros ne viennent pas à son secours, c’est tout son univers qui est remis en cause. Un prisme inédit pour l’autobiographie.

La présentation de la BD, par Thierry Bellefroid.

"Puta Madre" T. 1 à 4, Run & Neyef, Ankama (BD)

Une plongée sans concession dans la violence ethnique. Au départ du monde carcéral, cette série de comics français très peu onéreux explore les racines du mal. Spin of de la série Mutafukaz. Efficacité garantie.