Ce vendredi, participez à l’action "Tout le monde lit" à l’école ou en famille

Ce vendredi 23 avril, c’est la journée mondiale du livre, une occasion pour tout un chacun de prendre 15 minutes de son temps pour se replonger dans une BD ou un roman.

Cette action lancée par les éditeurs jeunesse, l’Association des Éditeurs belges, le Centre de Littérature jeunesse de Bruxelles et la Foire du Livre de Bruxelles a pour but de sensibiliser le grand public, les entreprises et le monde de l’enseignement à l’importance de la lecture.

Ensemble, ils souhaitent inverser les résultats catastrophiques de l’étude réalisée par le Programme international de recherche en lecture scolaire. Celle-ci démontrait que pour 35% des élèves francophones belges âgés de 9ans, la compréhension à la lecture ne dépasse pas le niveau de compétence le plus élémentaire.

Le projet pilote des écoles de Charleroi

"Tout le monde lit" s’est concrétisé en 2020 par la réalisation d’un projet pilote mené avec la ville de Charleroi. Tous les jours enseignants et élèves ont été invités à faire une pause lecture de 15 minutes en silence.

Résultats ?

On constate que les enfants sont plus curieux, plus ouverts à la discussion, leur esprit critique est plus aiguisé, ils sont plus concentrés et enfin plus enclins à s’exprimer. De manière plus générale, on constate un mieux-être général au sein de l’établissement, une ouverture culturelle positive pour tous. Fort de ce constat, " Tout le monde Lit " entend convaincre d’autres villes, communes ou provinces de participer au quart d’heure de lecture.

lire aussi : L’amour de la lecture s’apprend en famille

Pour les grands et les petits

À l’heure où la santé mentale est au centre des préoccupations de tous, la lecture pourrait apporter aux travailleurs, en plus de ses bienfaits intellectuels, l’évasion et la sérénité qui font tellement défaut depuis plus d’un an.

La recherche a prouvé que le fait de lire stimule le cerveau : nouvelles connexions créant des changements neurologiques persistants, enrichissement de la mémoire sémantique, réduction du stress et meilleur contrôle des émotions entraînant un gain pour l’apprentissage. Vous l’aurez compris ce défi est bénéfique pour petits et grands.

Alors ce vendredi : A vos marque-pages, prêt, lisez !