Boule à zéro: 1. Petit coeur chômeur


Le combat d'un individu contre la maladie a certes déjà été abordé quelques fois dans l'univers de la bande dessinée. Lorsque c'est d'enfants qu'il s'agit, c'est infiniment plus rare. Soulignons quand même "La confrérie du diable", série parue chez Delcourt, traitant de ce sujet avec puissance et force, sur le mode onirique, fantastique.

Avec Boule à zéro, nous entrons de plain-pied dans le simple quotidien d'une petite fille atteinte d'une maladie grave.


J'ai demandé à Ernst, le dessinateur de cet album, de me parler de cette gageure qui est de parler avec tendresse, tolérance et intelligence de ce qui reste trop souvent un sujet tabou: la souffrance de l'enfance, et de le faire avec le sourire:



Un vrai pari, donc, et un pari totalement réussi! Cela fait longtemps que je n'ai pas été autant séduit par une bande dessinée d'humour. A la lecture de cet album, il y a de l'émotion, en effet, mais sans pathos. Et puis, surtout, on sourit, on rit même... Le trait non réaliste et classique de Ernst est celui qu'il fallait pour plonger avec tendresse (une tendresse qui rappelle celle de Geerts et de Jojo) dans la souffrance de la maladie, au jour le jour, vécue par une petite fille et par ses compagnons d'hôpital. Et le scénario de Zidrou est d'une clarté, d'une pureté qui ne peut que forcer le respect.

Soulignons aussi, comme le fait Ernst, la volonté de l'éditeur Bamboo de publier cette série et d'y croire:



Que le bouche à oreille fonctionne, donc, pleinement! Ce livre le mérite réellement!

A la question de savoir si on peut rire de tout, Pierre Desproges répondait oui, mais pas avec tout le monde. J'ai envie de dire que, avec ce livre, on peut rire de tout, et le faire avec le plus de gens possible! Boule à zéro, c'est un livre à lire, à faire lire, à partager, à tous les âges! C'est un album qui se doit, croyez-moi, de trouver sa place dans votre bibliothèque!

Jacques Schraûwen

Boule à zéro: 1. Petit coeur chômeur (dessin: Ernst - scénario: Zidrou - éditeur: Bamboo)

Pour en savoir plus, suivez ce lien