Bookcrossing et message codé

Camilla s'ennuie, un peu, entre un mec romantique comme une enclume et un job palpitant dans un cyber-café. Un jour, sur un banc, elle découvre un livre laissé là par son lecteur précédent. Un livre pas vraiment passionnant mais qui l'intrigue, car au-delà de son contenu, un certain nombre de mots y sont entourés qui forment un message. Camilla décide d'employer la même astuce pour identifier le propriétaire précédent, entamant avec lui une correspondance secrète. Elle n'hésite pas pour arriver à son but pas à organiser planques et filatures foireuses.

 

On connait le Bookcrossing ou "Passe-livre" dont le principe consiste à libérer dans la nature des livres qu'on a aimés afin qu'ils soient trouvés et lus par d'autres qui les libéreront à leur tour. La culture pour tous à moindre prix en quelque sorte.

 

MIG et JIM (Une Nuit à Rome, Une Petite Tentation) - dont on a déjà parlé dans ces chroniques - prennent ce point de départ pour entamer une sorte de comédie romantique par correspondance qui rappellera un peu "Vous avez un message" avec Meg Ryan. Jim est donc doublement en terrain connu : des personnages banals dont le destin va basculer plus une histoire d'amour un poil compliquée, ici, avec une pointe d'humour générée par une Camilla délicieusement sympa, gaffeuse et sans-gêne.

 

Le dessin de MIG (Sam Lawry) tout simple, clair et coloré par Delphine colle bien à cette histoire, toute simple également. Ses personnages rappelleront ceux de "Julie, Cécile, Claire et les autres".

 

Là où les Anglo-Saxons parlent de feel-good movies pour ces films dont on sort le pas léger, on est ici dans une feel-good BD : probablement pas inoubliable mais réellement plaisante. Allez, vivement le tome 2 qui conclura l'histoire.

 

En bref : c'est frais, c'est léger à l'image du printemps

 

Un petit livre oublié sur un banc par MIG et JIM chez Bamboo - Grand Angle

 

Denis MARC

2 images
Un petit livre oublié sur un banc - bandeau © Bamboo / Mig & Jim