BD: Grand Prix de la Critique à "Moi, assassin" d'Antonio Altarriba

"Moi, assassin" est l'histoire cruelle et pathétique d'un professeur d'esthétique englué dans les rivalités académiques et devenu tueur en série pour appliquer ses théories radicales sur l'assassinat considéré comme l'un des beaux-arts.

Avec ce prix, l'Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) "consacre un roman graphique noir et rouge, un polar urbain amoral, qui brosse un portrait acide de l'Espagne contemporaine, confrontée notamment à la question basque, et porte une réflexion brillante sur la représentation de la beauté du monde".

Le scénariste espagnol Antonio Altarriba, 62 ans, est aussi professeur de littérature française, essayiste, romancier et critique de bande dessinée. Associé au dessinateur Keko, de son vrai nom José Antonio Godoy Cazorla, de dix ans son cadet, Altarriba incarne le renouveau d'une bande dessinée espagnole exigeante qui multiplie les coups d'éclat depuis une demi-douzaine d'années.

Le précédent ouvrage d'Antonio Altarriba, "L'Art de voler" (dessin de Kim, éditions Denoël Graphic) avait obtenu en 2010 le Prix national de la bande dessinée du ministère de la Culture espagnol.
Le Grand Prix de la Critique ACBD a pour ambition de "soutenir et mettre en valeur, dans un esprit de découverte, un livre de bande dessinée, publié en langue française, à forte exigence narrative et graphique, marquant par sa puissance, son originalité, la nouveauté de son propos ou des moyens que l'auteur y déploie."

L'ACBD compte 84 journalistes et critiques qui traitent régulièrement de la bande dessinée dans la presse régionale et nationale écrite, audiovisuelle et numérique. Le Grand Prix de la Critique ACBD 2015 a été choisi parmi 3.943 nouveaux titres publiés dans l'espace francophone européen (France, Belgique, Suisse) entre novembre 2013 et fin octobre 2014.

 

AFP Relax News