Après le Goncourt, Renaudot et Medicis, Sansal sélectionné pour le Femina

Boualem Sansal a été sélectionné par le jury du Femina
Boualem Sansal a été sélectionné par le jury du Femina - © FAROUK BATICHE - AFP

L'écrivain francophone algérien Boualem Sansal, déjà en lice pour le Goncourt, le Renaudot et le Medicis, a été sélectionné jeudi par le jury du Femina.

Au total, 15 romans français et 17 romans étrangers figurent dans la première sélection du Femina, prix littéraire qui sera décerné le 4 novembre.

Christine Angot, Nathalie Azoulai, Mathias Enard et Hédi Kaddour, déjà sélectionnées pour le Goncourt, figurent également sur la liste du Femina.

Les prochaines sélections auront lieu les 2 et 21 octobre.

Voici cette sélection par ordre alphabétique d'auteurs.

Romans français:

- Christine Angot, "Un amour impossible" (Flammarion)

- Nathalie Azoulai, "Titus n'aimait pas Bérénice" (POL)

- Laurent Binet, "La septième fonction du langage" (Grasset)

- Christophe Boltanski, "La cache" (Stock)

- Charles Dantzig, "Histoire de l'amour et de la haine" (Grasset)

- Mathias Enard, "Boussole" (Actes Sud)

- Michaël Ferrier, "Mémoires d'Outre-mer" (Gallimard)

- Brigitte Giraud, "Nous serons des héros" (Stock)

- Hédi Kaddour, "Les prépondérants" (Gallimard)

- Hélène Lenoir, "Tilleul" (Grasset)

- Cherif Madjalani, "Villa des femmes" (Seuil)

- Diane Meur, "La carte des Mendelssohn" (Sabine Wespieser)

- Judith Perrignon, "Victor Hugo est mort" (L'Iconoclaste)

- Boualem Sansal, "2084" (Gallimard)

- Alexandre Seurat, "La maladroite" (Le Rouergue)

Romans étrangers:

- Martin Amis, "La zone d'intérêt" (Calmann-Levy)

- Oya Baydar, "Et ne reste que des cendres" (Phébus)

- Najwa Barakat, "La langue du secret" (Actes Sud)

- Stefan Brijs , "Courrier des tranchées" (Héloïse d'Ormesson)

- Javier Cercas, "L'imposteur" (Actes Sud)

- Jane Gardam, "Le maître des apparences" (JC Lattès)

- Kerry Hudson, "La couleur de l'eau" (Philippe Rey)

- Laird Hunt, "Neverhome" (Actes Sud)

- Paul Lynch, "La neige noire" (Albin Michel)

- Alice McDermott, "Someone" (La Table ronde)

- Dinaw Mengestu, "Tous nos noms" (Albin Michel)

- Anna North, "Vie et mort de Sophie Stark" (Autrement)

- Sasa Stanisic, "Avant la fête" (Stock)

- Owen Sheers, "J'ai vu un homme" (Rivages)

- Jon Kalman Stefansson, "D'ailleurs les poissons n'ont pas de pieds" (Gallimard)

- Agata Tuszynska, "La fiancée de Bruno Schulz" (Grasset)

- Zoé Valdès, "La femme qui pleure" (Arthaud)

 

L'an dernier, le prix Femina avait été décerné à l'Haïtienne Yanick Lahens pour "Bain de lune" (Sabine Wespieser) et le Femina étranger avait été attribué à l'Israélienne Zeruya Shalev, pour "Ce qui reste de nos vies" (Gallimard).