Adeline Dieudonné remporte le Prix Rossel, avec "La Vraie Vie"

Adeline Dieudonné à son bureau
2 images
Adeline Dieudonné à son bureau - © RTBF Nicole Debarre 2018

Le Prix Rossel, une des plus importantes récompenses littéraires francophones belges est attribué à Adeline Dieudonné pour son premier roman "La Vraie Vie" paru aux éditions l’Iconoclaste. Depuis la sortie de son roman, le succès est au rendez-vous puisqu’elle s’est retrouvée sur la première liste du Goncourt, en septembre a reçu le Prix du Roman Fnac, en octobre le Prix Filigranes, et en novembre, le Prix Renaudot des lycéens. Son roman nous raconte la formidable énergie d’une petite fille de dix ans pour ramener à la vie son jeune frère traumatisé par un grave accident. Mais aussi pour le protéger de la grande brutalité de leur père, un être passionné par la chasse d’animaux sauvages.  

plus d'infos sur le site officiel d'Adeline Dieudonné

"Les 4 autres finalistes pour le prix Rossel , Myriam Leroy, Sébastien Ministru, Etienne Verhasselt et Sandrine Willems auraient tous mérité de remporter ce prix", assurent Jean-Luc Outers et Thomas Gunzig, deux des 9 membres du jury.

Thomas Gunzig :C’est génial d’avoir 5 très bons livres mais c’est très compliqué d’avoir 5 très bons livres, parce que chacun a son préféré, et que personne n’en déteste aucun. Nous étions face à un choix extrêmement intéressant mais très douloureux. Par rapport à Adeline, je pense à une petite phrase de Robert Louis Stevenson qui est un écrivain que j’aime beaucoup, il dit : "Toutes les lectures dignes de ce nom doivent vous arracher à vous-même…" Et le roman "La Vraie Vie" d’Adeline Dieudonné , il fait ça..Les cinq premières lignes vous arrachent à vous-mêmes et elles vous emmènent dans une histoire. Une histoire, c’est la chose la plus difficile à faire, une histoire qui ne vous lâche pas jusqu’à la dernière page, qui est une histoire singulière, étrange, merveilleuse, chargée de sentiments dont les souvenirs vous restent pendant des semaines et des mois… Donc, je pense que c’est un beau Rossel !! "

Jean-Luc Outers : "C’était très curieux cette année, nous avions des livres très beaux, mais totalement différents :  Adeline Dieudonné a réussi le tour de force de nous emmener dans un périple incroyable avec des chasses aux animaux qui deviennent des chasses aux petites filles, avec des histoires sordides, des marchands de glace qui explosent, des trophées effrayants, des situations presqu’érotiques… Jusqu’au bout elle nous tient. Et l’on est heureux d’avoir reçu quelque chose qui nous éblouit. Et le rapport très intéressant de la tendresse de la grande sœur pour son petit frère, lié à la résistance à la violence du père, ce monstre. Il y a beaucoup des sentiments dans ce livre, proche par moments de la science -fiction, et très proche de Stephen King".